• Non classé
  • 0

Y’EN A MARRE – THIAT DEFONCE KARIM WADE ET MACKY SALL

Par Lissa Amadou Tidiane BA – La vérité sort de la bouche des enfants, a t’on toujours entendu ! Thiat (cadet en wolof) n’a pas dérogé à la règle, épousant de par son surnom le proverbe même s’il n’est pas le benjamin des membres du mythique groupe y’en à marre qui se sont illustrés dans leur combat épique lorsque le Sénégal a failli basculer dans … la monarchie.

Dans un entretien paru dans Le Quotidien de ce jeudi 23 juin, le rappeur du groupe Keur Gui Thiat puisque c’est de lui qu’il sagit soutient que « Macky Sall n’est pas un homme de parole ».

Il rappelle que le président de la République, alors candidat à la présidentielle de 2012, avait promis de combattre la transhumance, de réduire son mandat de 7 ans à 5 ans, entre autres. Mais à l’arrivée, peste le rappeur, rien.

« Très tôt, j’ai vu que ça n’allait être qu’une continuité de Wade, affirme-t-il. En quelque sorte, je n’ai jamais cru en lui, d’ailleurs je n’ai même pas voté pour Macky au premier tour. On a eu la malchance qu’il soit arrivé au deuxième tour. Alors lui contre Wade, le choix est clair, on a suivi notre logique. »

Thiat est d’autant plus remonté qu’en ce moment il est question d’accorder la grâce présidentielle à Karim Wade, condamné à 6 ans. « Je pense que si on fait sortir Karim Wade ce serait la plus grossière bêtise politique de l’histoire du Sénégal. Parce que Karim Wade est un voleur, car étant condamné pour cette raison. Si on le libère au bout de 3 ans de prison, alors les jeunes de Colobane qu’on a accusés de meurtre, ils sont où ? En prison. »

Cyrille Touré, de son vrai nom n’a donc pas usé de la langue de bois dans ce dossier ô combien sensible de Karim Wade lorsque l’on sait que quiconque s’oppose contre la libération du célèbre prisonnier est automatiquement attaqué par les nombreuses cellules qui luttent pour sa libération. De là à mettre le doigt là où ça fait mal, c’est à dire, parler de ses crimes économiques, il y’a tout un courage dans l’action ; pour les partisans de Karim et les militants du PDS, leur leader est blanc comme neige, injustement ou politiquement détenu, et … réclame l’amnistie !

Cinq ans donc après ce fameux 23 juin, nous nous rappellons de ce jour et surtout de la lettre « complainte et révolte » de Karim Wade qui accusait les sénégalais de faire de lui leur mouton de panurge : aujourd’hui, comme disait l’autre « Macky en a fait un héros » et ce héros emprisonné attend d’être amnistié en place et lieu d’une grâce présidentielle car… il est propre comme neige !

La Rédaction

Information, news et actualité internationale en direct & en continu sur NetDakar. Actualité politique, info culture & sports au Sénégal et à l'international.

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.