• Non classé
  • 0

VOL DE FOIN : DERIVE TRAGIQUE DES POPULATIONS SENEGALAISES FACE AUX COUPABLES – LES SOCIOLOGUES INTERPELLéS. IMAGE

Par Lissa Amadou Tidiane BA : Suite à cet incident meurtrier dans un village sénégalais, l’on comprend mieux pourquoi les chauffards ou tout autre automobiliste qui fait un accident prend la poudre d’escampette. Pourtant, cela peut arriver à tous : les piétons sont souvent les plus aptes à l’imprudence et à la déviance des règles de la route. Cependant, les nerfs sont à vifs, l’intolérance sous le bras, partout, au Sénégal. Dans le cas ci dessous, il est question de vol de … foin. Seulement me direz vous ? 

Pourquoi une telle justice, une barbarie ? Ne faisons nous plus confiance à la loi ? Pourquoi une telle cruauté dans ce meurtre planifié ? Oui planifié car dans les minutes du lynchage, les assaillants « justiciers » ont pensé lui donner une bonne correction : lui mettre du foin et des bâtons dans l’anus !

Le nouveau Sénégal fait peur ! Le nouveau sénégalais a t’il troqué son « yermandé » par une cruauté mortelle ?

Nous appelons les sociologues à analyser toutes ces mutations pour ensuite chercher un remède pour alléger ces coeurs si durs devant les comportements déviants que peuvent avoir le voleur, le violeur, etc… bref ce que les bonnes âmes appelle du Sénégal « gni yalla nattou ba paré » (ceux que Dieu a déjà puni)

LA FIN TRAGIQUE D’UN VOLEUR DE FOIN

voleur

Selon des informations fournies sur place, le supposé vol a eu lieu le jeudi 23 juin 2016. La victime a voulu s’emparer d’un sac de foin (ngogne), mais elle a été aperçue par des habitants du village de Keur Ibra Niane.

C’est ainsi que ces derniers l’ont attrapé, frappé et attaché à un arbre. Détachée par les gendarmes de la brigade de Khombole, puis conduite au poste de santé, la victime a succombé à ses blessures, deux jours après, le samedi 25 juin 2016.

Une enquête ouverte par la brigade de la gendarmerie de Khombole a permis l’interpellation de cinq personnes dont le propriétaire du foin. Elles sont présentement en garde à vue à la gendarmerie de Khombole. Les enquêteurs continuent leurs investigations puisqu’ils ont distribué d’autres convocations dans le village.

Quelques uns de ses bourreaux, Modou Niane, Abdoul Lahat Guèye, Matar Mbodji et Babou Faye, tous déférés au parquet lui ont fourgué des bâtons dans l’anus. Ils ont du pain sur la planche car ils peuvent être écroués pour homicide volontaire avec association.

Pour l’heure, le corps du défunt qui, d’après des informations, s’adonnait parfois à des vols de choses insignifiantes parce qu’il serait possédé par des esprits malveillants, a été évacué à la morgue du centre hospitalier régional El Hadji Amadou Sakhir Ndiéguène de Thiès.

Une autopsie devrait être faite dans les prochaines heures pour déterminer les causes exactes du décès.

La Rédaction

Information, news et actualité internationale en direct & en continu sur NetDakar. Actualité politique, info culture & sports au Sénégal et à l'international.

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.