• Non classé
  • 0

Thione Niang, traité de corrompu par les congolais pour avoir reçu 1 million de dollars pour un lobbying en faveur de Denis Sassou NGuesso

De graves accusations contre Thione Niang. Le Mouvement pour l’Unité et le Développement du Congo (MUD) est très remonté contre notre compatriote qui jouit d’une certaine aura pour avoir travaillé aux côtés de Barack Obama. « Depuis quelque temps, Monsieur Thione NIANG, ce Sénégalais corrompu, ennemi du peuple congolais, qui se passe pour le conseiller de Barack Obama, mène un important travail de lobbying en faveur du vieux dictateur sanguinaire et corrompu Denis Sassou Nguesso, aux Etats-Unis », accuse Bienvenu MABILEMONO, Secrétaire Général dudit mouvement qui explique que « pour faire ce travail de lobbying, Monsieur Thione NIANG a reçu 1 million de dollars de la part de Denis Christel Sassou Nguesso, le fils du vieux dictateur congolais »

Soulignant par ailleurs que « c’est bien ce Thione NIANG qui était à la manœuvre pour convaincre AKON, la star américaine d’origine sénégalaise, comme lui, d’organiser, avec le concours de Denis Christel Sassou Nguesso, un concert à Brazzaville à la gloire du vieux dictateur congolais, M. MABILEMONO peste dans son communiqué transmis à Dakarmatin.com que « pour continuer son travail de ‘ dédiabolisation’ de ce vieux dictateur sanguinaire aux Etats-Unis, Monsieur Thione NIANG veut organiser une conférence au National Endowment for Democracy (NED) dont l’invité n’est autre que Denis Christel Sassou Nguesso, le fils du vieux dictateur congolais »

Ainsi, « à l’heure où ce vieux dictateur sanguinaire est mis au ban de la communauté internationale en raison notamment de son hold-up électoral et des massacres des populations dans le département du Pool, une telle conférence à sa gloire, si elle est organisée, risque de ternir très gravement l’image du NED, en tant qu’organisation de défense et de promotion de la démocratie dans le monde », alerte le congolais dans le même document.

Bienvenu MABILEMONO et ses camarades demandent à cet effet au NED dont l’objet est de promouvoir la démocratie et renforcer l’état de droit, ainsi que le respect des droits de l’homme et des libertés fondamentales, et qui plus est, parfait connaisseur de la situation très critique qui prévaut au Congo, « de ne pas organiser cette conférence de la honte, qui vise à promouvoir une fausse image positive d’un vieux dictateur sanguinaire et corrompu ». Une affaire à suivre en attendant la version du principal accusé.

La Rédaction

Information, news et actualité internationale en direct & en continu sur NetDakar. Actualité politique, info culture & sports au Sénégal et à l'international.

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.