• Non classé
  • 0

Sorcellerie, Mouhamadou Bamba Diop : « les albinos du Sénégal sont en danger »

LA SITUATION DES ALBINOS TRACASSE AU PLUS HAUT POINT MOUHAMADOU BAMBA DIOP. LE PRÉSIDENT DE L’ASSOCIATION NATIONALE DES ALBINOS DU SÉNÉGAL RÉVÈLENT QU’ILS SONT CONFRONTÉS À DES SÉVICES, AGRESSIONS, SACRIFICES, ENTRE AUTRES. CE QUI L’A CONDUIT À SE DEMANDER S’ILS NE DEVRAIENT PAS QUITTER LE SÉNÉGAL POUR SAUVER LEUR VIE.

Je me pose des questions si aujourd’hui nous devons rester au Sénégal et attendre qu’un jour, on nous sacrifie, ou qu’on nous enlève ?» Cette question de Mouhamadou Bamba Diop traduit toute l’inquiétude sur la situation des albinos au Sénégal. Selon lui, la peur de se voir offrir en sacrifice habite tous les albinos qui vivent sur le sol sénégalais.

Mais, explique-t-il à nos confrères de Rfi, si cette situation a atteint un tel seuil, les hommes politiques y ont une part de responsabilité non négligeable : «La sorcellerie aujourd’hui nous fait peur. Parce qu’à cause de la politique, pour vouloir devenir quelqu’un dans la vie, les gens sont prêts à déterrer des tombes.  Ils cherchent où on a enterré des albinos, et les marabouts sont prêts à tout faire pour avoir le sang d’un albinos», s’écrie-t-il.

Le président de l’Association nationale des albinos du Sénégal de conclure : « La mysticité  a trouvé une telle dimension que tout parent d’albinos a peur et ce qui est le plus grave au Sénégal, ce qu’on n’a jamais vu au Sénégal, c’est une sorte de sorcellerie qui est apparue et nous avons noté un commerce d’organes qui est en train de traverser toutes les frontières».

La Rédaction

Information, news et actualité internationale en direct & en continu sur NetDakar. Actualité politique, info culture & sports au Sénégal et à l'international.

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.