LE SILENCE DES AUTORITÉS SUR LES CARTES D’IDENTITÉ JETÉES INQUIÈTE LES ÉLECTEURS 

  • FB_IMG_1497395971593
  • 1497497660257

Kaolack : les cartes d’identité biométriques jetées:

« C’est la troisième fois que cela se passe à Kaolack », dixit Ahmadou Khadim Diouf

Vingt quatre heures (24h)  après la découverte de 37 pièces d’identité biométriques jetées devant la mairie de Kaolack, les autorités administratives se sont emmurées dans un silence de cathédrale, l’enquête avance nous disent-elles, sans aucune autre forme de précision.

Du côté des politiques de l’opposition on crie au scandale, et à la préparation d’une fraude massive orchestrée par le camp du pouvoir. De toutes les manières, de nombreuses interrogations sont soulevées: qui a pu avoir accès à ces pièces ? pourquoi les jetaient dans des endroits aussi fréquentés , Il y a-t-il une intention est de nuire ?

Beaucoup de zones d’ombres qu’une enquête sérieuse pourrait révéler, car comme nous l’a dit une source à la préfecture, les cartes d’identité biométriques sont triées et numérotées dans des rapports écrits. Une manière détournée de nous dire que tout a une trace dans l’administration territoriale.

«Au moment où les sénégalais éprouvent d’énormes difficultés pour retirer leurs pièces, nous assistons à cette situation inquiétante, et puis c’est la troisième fois que ça se passe en moins d’un mois. Des cartes ont été retrouvées au garage de Nioro, après d’autres ont été vues près de la préfecture»,avance Ahmadou Khadim Diouf, chargé de communication du mouvement Initiative 2017 dans le département de Kaolack.

Une source proche de l’enquête que mènent les hommes du commandant Maniang Niang du commissariat central renchérit que «les cartes retrouvées ne sont pas toutes de la zone, certaines appartiendraient à des personnes qui n’habitent pas à Kaolack. Des témoins ont été interrogés, d’ici quelques jours, plus d’amples informations seront connues par rapport à cette affaire».  

» Avec ces rocambolesques affaires des cartes d’identité biométriques jetées et retrouvées, lorganisation d’une élection transparente en Juillet semble être de plus en plus chimérique», selon les jeunes de la coalition Manko Taxawu Senegaal.

La Rédaction

Information, news et actualité internationale en direct & en continu sur NetDakar. Actualité politique, info culture & sports au Sénégal et à l'international.

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.