• Non classé
  • 0

« Sidiki Kaba est un jongleur, un arlequin » Doudou WADE – PDS

«Sidiki Kaba est un jongleur, c’est un arlequin. Il  a dit récemment qu’il est en train d’étudier les conditions pour amener Bibo Bourgi à se soigner en France, conformément à la demande de l’Onu. Le lendemain, il dit le contraire. C’est un caméléon qui est en phase avec toutes les circonstances qui se présentent avec lui», a dénoncé Doudou Wade, membre du Comité directeur du Pds. Des propos tenus lors d’une conférence publique organisée par Karim ça kanam  (mouvement de soutien à Wade-fils), au niveau de la Case foyer de la commune de Wakhinane-Nimzaat.

 Il enfonce le clou : «N’oubliez pas que Sidiki Kaba était le défenseur de Bibo Bourgi et il disait, à l’époque, que la Crei était l’institution la plus mauvaise de l’histoire du Sénégal. Concernant le Comité des droits de l’homme, il a eu à défendre des prisonniers de Guantanamo et avait écrit au groupe de travail de l’Onu pour prendre des mesures sur la détention arbitraire. Aujourd’hui, ce même Sidiki Kaba devenu ministre a changé de discours».
 
Toujours dans ce chapitre, Djadji Ngom, responsable politique libéral local, a élevé la voix pour réclamer la libération de Karim Wade. Pour le coordonnateur des mouvements de soutien à Karim, celle-ci est une demande nationale voire internationale avec notamment toutes les accusations «injustifiées» portées contre leur leader.
Sur un autre registre, notamment au sujet du référendum, Doudou Wade pense que c’est une «escroquerie politique». «Que vous votez ‘Oui’, le Président fait 7 ans. Que vous répondez ‘Non’, il va faire la même durée. Donc, c’est une escroquerie politique ce référendum car Macky Sall s’est dédit».

Et Diadji Ngom de poursuivre pour dénoncer les achats de conscience : «Aliou Sall (maire de Guédiawaye) et Moustapha Diop (ministre en charge de la Microfinance) ont transformé la mairie de Guédiawaye en distributeur automatique d’argent. Délégués de quartier, imams et acteurs de développement ont été financés à coups de millions pour l’obtention du ‘Oui’. C’est grave pour une démocratie qui se respecte. Car de ma mémoire, d’homme politique que je suis à Guédiawaye depuis 1985, on n’a jamais distribué autant d’argent durant cette élection».

L’occasion sera saisie par ces libéraux pour réclamer l’audit de la gestion, par l’Ofnac, de la mairie de Guédiawaye. «Aliou Sall est mêlé dans une série de scandales. Après l’affaire Petrotim dont on attend encore des clarifications, voilà que le maire de Guédiawaye se signale dans des affaires foncières au niveau des futurs cimetières. Nous voulons que l’Ofnac audite la gestion d’Aliou Sall», a fait encore comprendre Djadji Ngom.
Sur le fonctionnement de l’Assemblée nationale, Doudou Wade exprime sa déception envers Moustapha Niasse et son équipe.«C’est la personne la plus importante de l’Assemblée nationale qui dirige la majorité. Moustapha qui a dit tout haut que cette assemblée nationale que l’on croyait de rupture a été celle de l’immobilisme.

Il a dit que la douzième législature a été un échec avant la fin. Et à comparer un député comme Moustapha Niasse et le député Fatou Aïdara, il n’y a pas photo. Cette dernière a pris part à toutes les sessions pour défendre les populations, contrairement à Niasse qui n’a pas pris plus de 30 minutes de parole».

Walf 

 

La Rédaction

Information, news et actualité internationale en direct & en continu sur NetDakar. Actualité politique, info culture & sports au Sénégal et à l'international.

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.