SÉNÉGAL, UNE RÉPRESSION DE TROP. POURQUOI DIABLE EXPULSER LE FRÈRE KEMI SEBA ?

  • FB_IMG_1504789443359
  • 1504858230294

Par Lissa A.T. BA – Kemi Seba le digne fils de l’Afrique-mère-qui-refuse-de-se-coucher vient à l’instant d’être interpellé à son domicile dakarois par une escouade de la Police des Étrangers du Sénégal et emmené manu militari dans leurs locaux sis à la SICAP.

À noter que le Procureur de la République avait interjeté appel hier du jugement relaxant le jeune héros de la nouvelle Afrique.

Quel est le but de cette arrestation? Nous serons édifiés en temps opportun et l’information sera portée à la connaissance des dignes enfants de mère Afrique qui soutiennent le combat de ces valeureux jeunes.

Tels sont les mots de l’avocat de Kémi Séba, Me C.Koureyssi BA lorsqu’il fut informé de l’expulsion de son client.

Les choses sont allées très vite. Une foule immense attendait le « chassé du pays dit de la téranga » pour être sûr de la véracité de l’information. Le mythique groupe y’en a marre, sorti de sa léthargie a mené les révoltes verbales en tout cas à l’aéroport ainsi que tous ceux qui partagent le combat du franco-béninois Kémi Séba.

Incroyable ! Le conseil de Kémi Séba s’est offusqué de la rapidité de l’exécution sans sommation aucune ; il dénonce, toujours sur sa page facebook :

L’huissier de Justice commis pour servir à la Police des Étrangers une sommation de mettre en liberté Kemi Seba s’est heurté partout au refus de la Police de prendre l’acte.

Sur mes Conseils il s’est rendu sans désemparer à la police de l’aéroport LSS. Le même refus lui a été opposé, là aussi.

Eh bien, Kemi Seba sera certes embarqué de force dans le vol de Corsair (minuit) ou d’Air France (23:00)… Mais cette coalition de fonctionnaires qui ont exécuté un tel plan commun aussi inqualifiable pour l’expulser au mépris de ses droits fondamentaux de personne humaine et en violation délibérée des dispositions expresses de la loi organique 2017-09 du 17 Janvier 2017 (le MINT préférant se réfugier derrière une loi désuète de …1971 et des textes tout aussi surranés du siècle dernier!), eh bien cette Camarilla va payer une telle forfaiture.

 

 Pour le célèbre éditorialiste ivoirien, Théophile Kouamouo
Au-delà de la personnalité de Kemi Seba (vu que ce que certains éprouvent pour lui leur fait perdre toutes leurs convictions démocratiques), ce qu’il faut bien observer dans son expulsion est le contournement de l’institution judiciaire par l’arbitraire administratif. Le juge des flagrants délits a dit « il n’a rien fait de mal, je refuse de le punir », et le gouvernement a dit « je m’en fous, je le punis en l’expulsant ». Dans son communiqué, le ministre de l’Intérieur revient d’ailleurs sur le billet de 5000 FCFA brûlé. Bien entendu, on parlera des propos acerbes de Kemi Seba contre des dirigeants africains et d’un projet de manifestation publique. Une plainte pour « outrage » aurait pu être ouverte. Et une interdiction de la manifestation aurait pu être prononcée. Il y a en plus dans tout cela un fond de xénophobie. Genre « on va lui rappeler d’où il vient à ce petit malin ». C’est moche…
En attendant, c’est encore le président sénégalais que le reste de l’Afrique désigne comme le comploteur de la France à qui il livre un Kémi Séba soutenu par une grande frange de la jeunesse et de la société civile sénégalaises et africaine en général.

La Rédaction

Information, news et actualité internationale en direct & en continu sur NetDakar. Actualité politique, info culture & sports au Sénégal et à l'international.

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.