• Non classé
  • 0

SENEGAL : ENCORE UN COMBAT ENTRE UN PRESIDENT ET SON EX-PREMIER MINISTRE

Les relations entre Macky et son ancien Pm ont viré de la haute estime à l’inimité ; Les raisons d’un clash

Ces temps-ci, Abdoul Mbaye est dans la peau de l’un des opposants les plus irréductibles au régime de Macky Sall. L’ancien premier ministre est très acerbe contre son ex-patron. placé sous contrôle judiciaire dans une affaire privée de mariage, le banquier perçoit la main invisible de l’État et accuse le pouvoir d’opérer « un complot d’État » contre lui pour l’empêcher de se présenter à la prochaine présidentielle. En si peu de temps, les relations entre le chef de l’État et son ancien premier ministre ont viré de la haute estime à l’inimité. Retour sur les raisons du clash.

Entre Abdoul Mbaye et le régime de Macky Sall, c’est désormais la guerre larvée. Collaborateurs très proches aux premières heures de la seconde alternance politique, le Président Macky Sall et le président de l’Alliance pour la Citoyenneté et le Travail (Act) s’affrontent dans un duel à fleurets mouchetés. Ce revirement étonne beaucoup d’observateurs qui se demandent pourquoi brutalement Abdoul Mbaye que le Président Macky Sall a tiré d’un anonymat profond pour en faire un Premier ministre, est devenu, en si peu temps, l’un de ses adversaires politiques les plus virulents. Dès le lancement de son parti, l’ancien Premier ministre a commencé à mettre à nu les tares de la gouvernance de « Macky Sall » qu’il dit ne plus reconnaître. Avec l’exploration du pétrole et du gaz, Abdoul Mbaye et son parti ont été aussi les premiers à exiger la publication des contrat signés avec Kosmos et Cairn Energy, mettant en garde les autorités politiques sur de possibles  poursuites judiciaires dans ces dossiers.

Genèse de l’histoire

Septembre 2013, dimanche dans la matinée, le chef de l’État fait convoquer son Premier ministre pour un recadrage et l’informe de son désir de changer de cap et de le décharger de ses fonctions de chef du gouvernement. Abdoul Mbaye ne devrait, sans doute, pas être surpris, parce que depuis quelques temps, ses relations  avec le Président Macky Sall étaient distendues. Qui plus est, le che du Gouvernement était l’objet de critiques acerbes alimentées par des caciques de l’Apr qui le percevaient comme un usurpateur. En lui annonçant son limogeage, le chef de l’État lui aurait suggéré tout de même de retourner dans son bureau et de faire ses bagages calmement et avant de préparer sa lettre de démission. A peine sorti du Palais après avoir exprimé sa reconnaissance au chef de l’État, Abdoul Mbaye apprend à la radio son limogeage et son remplacement par Aminata Touré. Un acte de déloyauté qui serait resté en travers de la gorge de Abdoul Mbaye.

Autres griefs

Selon des sources fiables, lorsqu’il dirigeait le Gouvernement, Abdoul Mbaye et le Président Macky Sall avaient l’habitude de diner ensemble pour discuter de questions liées à la gestion du pays entre autres. Mais entre-temps, il y a eu l’épisode de la candidature au poste du Cio (Comité International olympique) qui a opposé Abdoul Mbaye au puissant conseiller spécial du Président, Mamadou Diagna Ndiaye. Plusieurs semaines s’écoulent, le traditionnel diner est souvent renvoyé aux calendes grecques. Pendant ce temps, Macky Sall recevait régulièrement en diner son éternel ennemi Mamadou Diagna Ndiaye. Un fait qui a contribué à distendre davantage les relations entre Macky Sall et son Premier ministre. Une pilule qui a été très amère et très dure à avaler pour M. Mbaye.

Alea jacta est

Abdoul Mbaye, qui a fait toute sa carrière dans le privé, venait de quitter le Gouvernement. Que de regrets et de remords, disent ses adversaires, puisque l’homme commençait à prendre goût aux lambris dorés du pouvoir avec ses fastes. Toutefois, il est resté mesuré dans sa démarche et n’a pas fait montre d’un signe de nervosité ni de dépit. Par loyauté, il avait informé le Président Macky Sall de son intention de fonder un groupe de réflexion : « Travail et vertu », composé d’éminences grises. Ce cénacle, expliquait-il au chef de l’État, était censé mener des réflexions pointues et soumettre des propositions au chef de l’État pour une meilleure gestion du pays. Malheureusement pour Abdoul Mbaye et ses amis, les deux résolutions envoyées n’ont même reçu d’accusé de réception. De quoi fouetter l’orgueil de Abdoul Mbaye qui a compris qu’il n’avait plus rien à faire avec Macky Sall et a commencé à se radicaliser jusqu’à créer son parti d’opposition.

De groupe de réflexion, il a porté sur les fonts baptismaux Act avec comme viatique de proposer aux Sénégalais une autre manière de faire de la politique. Minutieux sur les bords, il secoue le pouvoir par des révélations sur les tares de la gestion des apristes. Et ces derniers fouinent dans les caniveaux pour exhumer cette sombre affaire de faux en mariage qui lui vaut son inculpation. Le contentieux politique s’invite au prétoire avec un dossier exhalant un parfum de règlement de comptes politiques. « On est désormais décidé à mener le combat parce qu’avec ces gens-là, on s’attend même au pire », confie un proche de l’ancien Premier ministre.

Source: L’As

La Rédaction

Information, news et actualité internationale en direct & en continu sur NetDakar. Actualité politique, info culture & sports au Sénégal et à l'international.

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.