• Non classé
  • 0

Rétropolitique : et pourtant, Karim a longtemps protégé Macky… contre Idy

En 2000, lorsque Wade arrive au pouvoir, Macky Sall, l’actuel président de la République n’avait pas accès au cabinet du Président. Encore président de la CIS (Cellule Initiatives et Stratégiques) du PDS, une structure des cadres libéraux était bloqué par le tout-puissant directeur de Cabinet de Wade, Idrissa Seck, le tombeur d’un certain Ousmane Ngom, longtemps considéré comme le dauphin naturel de Wade.
Idy comme on l’appelait et comme il le voulait (l’homme aiment les raccourcis) bloquait systématiquement tous ceux qu’il croyait inutiles au «vieux » l’homme qu’il appelait la « seule constante ». Et pour Idy, Macky faisait partie de ces « vauriens » qui se disaient « cadres » et qui ne cherchaient que le profit. Idy avait ses hommes. Et Macky n’en faisait pas partie. Ce dernier comme certains qui étaient vomis par Idy comme Habib Sy, devait montrer patte blanche pour voir le vieux. Et pour voir le président, Macky qui avait été nommé conseiller spécial de Wade, chargé de l’Énergie et des Mines, devait passer par Idy avant d’accéder dans le bureau rectangulaire de Wade. Et Macky avait trouvé une astuce pour contourner tout cela.
Macky s’était mis sous l’aile protectrice de Karim Wade qu’il allait trouver tous les matins au Point E pour pouvoir l’accompagner dans ses courses. Et puisque Karim devait commencer par le bureau de son père, alors Macky voyait tous les jours Wade par le biais de Karim. Et lorsque Karim arpentait les couloirs du building pour rencontrer les différents ministres, il était toujours accompagné de Macky. Karim a assisté à la majeure partie des passations de services entre les ministres de Wade et les anciens ministres socialistes. C’est à cette occasion que des responsables ont pu mettre l’expression « ami de Karim » sur le visage de Macky. Et c’est à partir de ce moment que son influence prit racine. Idrissa n’était pas content et ne ratait pas les occasions d’humilier Macky Sall car il disait souvent de lui qu’il « était un cadre non militant car il ne représentait rien dans sa ville de Fatick ». Et en mai 2001, lorsque Wade demande à Idy de peaufiner le nouveau gouvernement avec Mame Madior Boye comme premier ministre, Karim intervient auprès de son père pour lui signifier qu’il faut un membre de la CIS comme ministre à l’image de l’UJTL…Idy termine sa liste et Wade rajoute le nom de Macky. Et lorsque Baldé nouvellement nommé secrétaire général de la Présidence lisait la liste des nouveaux membres du gouvernement, c’est en ce moment-là qu’Idrissa Seck s’aperçoit qu’un nom a été ajouté : Macky Sall, ministre des Mines, de l’Énergie et de l’Hydraulique…Et 18mois plus tard, en novembre 2002, Wade sur conseil de son fils élève Macky au rang de ministre d’État, ministre des Mines, de l’Énergie et de l’Hydraulique…Karim savait qu’Idrissa Seck allait être PM. Alors pour éviter des déboires à son frère et ami Macky, il a demandé à son père de faire de Macky un ministre d’Etat pour qu’il ne soit pas sous le contrôle du PM mais directement sous les ordres du Président de République. Karim ne savait pas que 13 ans plus tard, cet homme qu’il venait de le sauver allait le jeter en prison puis aux loups affamés de la Justice…
Mobel Sirah Ba

La Rédaction

Information, news et actualité internationale en direct & en continu sur NetDakar. Actualité politique, info culture & sports au Sénégal et à l'international.

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.