• Non classé
  • 0

PROTOCOLE DE REBEUSS : LE MINISTRE MBAYE NIANG CONTRE-ATTAQUE

« ELEMENTS NOUVEAUX » DE MBAYE NIANG SUR LES CHANTIERS DE THIES :

Le moins que l’on puisse dire est que le protocole de Rebeuss est loin d’être un vieux souvenir dans notre pays. Va-t-on vers la réouverture du vieux procès des chantiers de Thiès ? C’est en tout cas ce que souhaite le ministre de la Jeunesse, Mame Mbaye Niang qui, dans une déclaration dont Azactu.net a reçu copie, a publié des « éléments nouveaux » qui peuvent être à l’origine du déclenchement de ce dossier devant la justice.

Les choses se compliquent davantage aux yeux des Sénégalais dans le fameux protocole de Rebeuss et son corollaire, la brulante affaire des chantiers de Thiès. En tout cas, malgré le non-lieu obtenu par le principal mis en cause, depuis quelques jours, des révélations choc sont faites par des responsables du régime de Macky. En effet, après Samuel Sarr et Me Ousmane Seye, c’est autour de Mame Mbaye Niang de foncer le patron de Rewmi en ces termes : «Mystificateur même devant l’ternel, Idrissa Seck s’est rendu maître dans l’art de se faire passer pour ce qu’il n’est pas.

En toute rigueur de terme,  cela s’appelle un imposteur. Certes, les observateurs avisés se rappellent qu’Idy a bénéficié d’un non-lieu partiel d’abord avant d’arracher un non-lieu total à force de compromissions. Ce que Ruse Seck oublie est que dès qu’il y a un élément nouveau, un procès peut être relancé».

Le ministre de la Jeunesse, de l’Emploi et de la Construction citoyenne, qui se dit convaincu que «les faits sont têtus », d’indiquer : «Aux accusations de Samuel Sarr, je vais ajouter ces preuves tangibles qu’Idrissa Seck ne saurait nier, et qu’il lui est loisible de tirer au clair par une saisine de la Justice». Dans la foulée, il cite dans la rubrique intitulée «Société générale » : «Agence Principale Haussmann, Compte n°3010 000 3729373/1/63, compte n° 3010 000 372929/08/19, compte n°3010 000 3729 1339/61, compte n° 3010 000 3729 2808/19, compte n°30003 03002 000 526 384 84/87»

Dans cette même déclaration parvenue à Azactu.net, le ministre a accablé l’ancien Premier ministre sous Me Abdoulaye Wade. Car, ajoute Mame Mbaye Niang, «à Me Jean Pape Seye à qui Idrssa Seck avait promis de rembourser les 21 milliards à Wade, nous lui révélons l’existence de ces comptes suivants s’il veut exécuter l’engagement de Mara».

Il s’agit, selon lui des « comptes n° 1407295000 1 25  et n°1407 5387101 03 à Cbip Paris, des compte n° 240 463 828 29F à l’Union des banques suises (Ubs), du compte n°126 7000 à  Crédit agricole suisse ».

M. Niang ne s’en limite pas là dans ses accusations. Mieux, fait-il savoir M. Seck a également ouvert des comptes dans d’autres pays tels que, selon lui, «Liban: Beyrouth (Banque Hariri), Inde: New Delhi, Australie: Sydney, Etats –Unis: New York (compte Trust), Cote d’ivoire, Afrique du Sud: Africa Merchant Bank», entre autres.

Autant de révélations, ou « éléments nouveaux » comme l’appellent le ministre de la Jeunesse, qui peuvent faire mouche en rouvrant le fameux procès sur les chantiers de Thiès.

Toutefois, ces « preuves » du ministre peuvent-elles suffire pour enclencher un nouvel épisode de cette affaire déjà classée par le juge depuis presque dix ans ?

Wait and see !

La Rédaction

Information, news et actualité internationale en direct & en continu sur NetDakar. Actualité politique, info culture & sports au Sénégal et à l'international.

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.