PROCES DE BARTHELEMY DIAZ : LES « DELICES » DU TRIBUNAL AVEC Me EL HAJ DIOUF

Me Diouf raille le Procureur « On fait le « feneen, leneen, keneen khana nekh »

Me El Hadji Diouf avocat de Barthélémy Dias dans le procès concernant le meurtre de Ndiaga Diouf le 22 décembre 2011, s’en est pris au Procureur qui a enchaîné des questions à son client. Pour lui : Aucune preuve n’a été montré le procureur ne fait que s’énerver et veut enfoncer son client.

«Depuis des années malgré les enquêtes, malgré les perquisitions, malgré les auditions rien n’a été trouvé comme preuve pour juger M.Dias. Pourquoi ne trouve t-on pas les éléments du crime dans le dossier. On a vu d’autres armes parmi lesquelles aucune n’a été identifié comme l’arme du crime. Donc il y’a un tueur qui reste inconnu. Ceux qui parle ne sont pas méchants, ceux qui reste muets sont les plus hypocrites. Je veux démontré tout les arguments du parquet pour un débat contradictoire, par rapport aux thèses du Procureur. Il dit que ceux qui massacrent on les connait c’est un commentaire libre.«, nous apprend le député.

A Me El Hadji Diouf de lancer au Procureur : «Où est l’arme du crime. On fait le «feneen, leneen, keneen khana nekh. Le procureur voulait qu’on fasse de Barthélémy et ses co-prévenu comme on a fait avec les personnes de grand bassam, vous tuez un à un», peste l’avocat du peuple.

Source : senenews

 

La Rédaction

Information, news et actualité internationale en direct & en continu sur NetDakar. Actualité politique, info culture & sports au Sénégal et à l'international.

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.