UN MILITANT DE IDRISSA SECK TANCE VERTEMENT SONKO ET LE PASTEF : « QU’ILS ARRÊTENT, SINON… »

  • Screenshot_20190107-173748
  • 1546883282543

Par Lissa Amadou Tidiane BA

IBOU NGOM, un militant du REWMI, depuis la diaspora, a voulu définitivement mettre un visage sur la guerre froide constatée par tous les acteurs politiques de la toile et ce, par les seuls agissements du PASTEF qui, bizarrement, semble désigner le REWMI comme son rival, malgré la posture digne et cordiale des militants dudit parti.

Ne voulant plus écouter ceux qui le prient d’ignorer royalement le chef du PASTEF, le rewmiste Ibou NGOM posta sur son mur facebook ce texte qui trahit son degré d’indignation face aux agissement d’Ousmane SONKO.

Il met en substance :

« Pour soulager leur frustration suis désigné le bouc émissaire des militants de PASTEF pour avoir très tôt osé pointer du doigt le caractère arrogant dans le discours de SONKO qui est enfermé dans sa bulle et se considérant comme seul étalon de mesure du vrai et du bien.

Après la prière de l’Aid El Kébir (Tabaski) en 2016, fêtée à l’unanimité au Sénégal (chose rarissime), face à la presse le président IDRISSA SECK disait ceci : « Que MACKY SALL annule le décret officialisant la radiation définitive de OUSMANE SONKO de la fonction publique. SONKO est à féliciter et à encourager ».
En ce jour de fête IDY était le seul homme politique à avoir parlé de SONKO pour défendre sa cause.
Depuis lors, je n’ai jamais entendu un quelconque propos déplacé du leader de REWMI visant SONKO ou PASTEF. Si quelqu’un en a connaissance qu’il m’édifie !

Après la présentation du programme alléchant et ambitieux du REWMI, avec brio, par l’excellent Dr ABDOURAHMANE DIOUF ,depuis GUÉDIAWAYE le leader du PASTEF déclare ceci : « C’est moi qui anime la vie politique… Y’a un parti (REWMI) qui a tenu à décliner son programme avant hier et est obligé de parler du CFA.

Seulement SONKO est trop novice pour ne pas comprendre que la solution n’est pas dans la proclamation de l’animateur de la vie politique mais dans la transformation des règles du jeu.

Cette déclaration de trop tombe comme un couperet. Je trouve nécessaire une condamnation à priori.
Depuis longtemps SONKO navigue en eaux troubles. Ses sorties sont de plus en plus maladroites les unes des autres.
« …tous les hommes politiques qui nous gouvernent depuis 1960 méritent d’être fusillés… j’ai refusé un appel de KARIM pour des raisons d’étique… ». Tout cela relève de l’arrogance.

Le REWMI, par la maturité de son leader et de ses cadres a toujours opté pour la tolérance silencieuse aux écarts de langage de SONKO. Mais jusqu’à quand ?
Au niveau du Rewmi nous sommes convaincus que pour dégager Macky Sall et apporter des changements importants,cela implique l’engagement de toute l’opposition dans un front commun mais notre volonté est systématiquement minée par l’individualisme et le cynisme de SONKO et PASTEF.

SONKO et PASTEF gagneraient à être plus indulgents et plus respectueux envers IDY et aux opposants car la politique est faite d’imprévus et remplie de retournements.
WASSALAM ! »

PS : Tout citoyen a son droit de réponse dans netdakar.com

 

La Rédaction

Information, news et actualité internationale en direct & en continu sur NetDakar. Actualité politique, info culture & sports au Sénégal et à l'international.

You may also like...

3 Responses

  1. Traore dit :

    Je partage l’avis de Lissa , Sonko doit comprendre que idy n’est pas son adversaire car
    Vive idy vive le rewmi

  2. Oumar dit :

    La modestie est un symbole de grandeur & de maturité.

  3. Oumar dit :

    Attaché le nom du president Idrissa Seck à ce noviste de Sonko inexpérimenté, c’est encore lui donné un Buzz gratuit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.