MAGNIFICA LIGA ! UN BARCA RESSUSCITÉ AVEC MESSI RENVERSE LE REAL (3 – 2)

  • cristiano-ronaldo-lionel-messi-barcelona-real-madrid-clasico_7hhe7lhh6i5j1au46nrq10n05
  • 1492996268985

Le Real de Madrid, à present sous pression avec un dernier match à jouer

Et voilà, contre toute attente, le Barça est de retour en tête de la Liga (75 points) en vertu d’une différence de but particulière favorable par rapport à l’équipe de Zinédine Zidane (75 points). Certes, les Madrilènes gardent un match en retard à jouer à Vigo courant mai, mais la dynamique a brusquement changé dans la course au titre : le Barça est revigoré malgré son élimination face à la Juventus Turin mercredi en quart retour de Ligue des champions (0-3, 0-0). Et le Real se retrouve sous pression avant un mois de mai décisif où ils affronteront leur redoutable voisin, l’Atletico, en demies de C1 (2 et 10 mai).

Le Barça ressuscité

L’entraîneur barcelonais Luis Enrique, qui vivait son dernier clasico avant son départ annoncé en juin, avait prévenu que ce match serait « comme une finale ». Et c’est son équipe qui y a cru le plus, à l’image du but victorieux de Messi tout au bout du temps additionnel, alors que James pensait avoir arraché le nul.

Comme piqué au vif par les louanges obtenus cette semaine par Cristiano Ronaldo après avoir atteint les 100 buts en C1, Messi a répondu en devenant le premier homme à atteindre les 500 buts en match officiel avec Barcelone. Et après avoir longtemps végété, ce 234e classico de l’histoire a souri au Barça, ressuscité dimanche en mondiovision après avoir été enterré mercredi.

Résumé du match

Rapidement mené au score à Madrid, le Barça s’est finalement imposé contre le Real (3-2). Les Catalans prennent la tête de la Liga mais les hommes de Zidane ont un match en plus à jouer.

C’était la dernière chance du Barça pour rêver de remporter la Liga 2016-2017 et les Catalans ne l’ont pas laissée passer. Au terme d’un Clasico insensé, les hommes de Luis Enrique se sont imposés 3-2. S’ils ont le même nombre de points que les Madrilènes, ils leur prennent la tête de la Liga à la faveur des confrontations particulières. Mais le Real a un match en plus à disputer, contre le Celta Vigo.

Les 81 000 spectateurs du Santiago-Bernabeu ont vibré pendant l’intégralité du match. Une rencontre âpre, que Casemiro (rapidement averti, il aurait du être expulsé à la 45e) n’aurait jamais du terminer. Marcelo (coup de coude volontaire dans le visage de Messi à la 20e) aurait aussi mérité l’expulsion. Finalement, c’est Sergio Ramos qui a écopé d’un rouge à la 77e pour un tacle les deux pieds décollés sur l’Argentin.

Le fait : Bale, pari manqué de Zidane
Remis d’une lésion au mollet gauche, Gareth Bale a été aligné d’entrée de jeu par Zinedine Zidane lors du Clasico contre le Barça. Une décision surprenante, le Gallois ayant été annoncé sur le banc les jours précédant la rencontre. Après trente minutes de jeu, l’ancien joueur de Tottenham (transparent) a été contraint de sortir sur une nouvelle blessure au mollet. Cela a privé Zidane d’un remplacement qui aurait pu être précieux en seconde période.

 

La Rédaction

Information, news et actualité internationale en direct & en continu sur NetDakar. Actualité politique, info culture & sports au Sénégal et à l'international.

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.