POURQUOI L’HOMME D’AFFAIRE KABIROU MBODJE A ÉTÉ INCULPÉ – RÉCIT

  • Kabirou-Mbodje-620x330
  • kabirou mbodj accusateurs
  • 1498194324883
  • 1498194666189

Abus de biens sociaux, augmentation illégale de capital : Kabirou Mbodji inculpé par le juge Yakham Lèye

Encore une épine au pied de Kabirou Mbodje. Avant-hier, le Président directeur général de Wari a été inculpé par le juge d’instruction du deuxième cabinet pour les chefs d’abus de biens sociaux et augmentation illégale de capital.

Patron de Wari, ayant racheté il y a quelques mois Tigo, Kabirou Mbodje est présenté comme un grand investisseur qui fait la fierté de tout un pays. Mais cette image, tout le monde ne l’a pas. Notamment ceux avec qui il a commencé l’aventure Wari il y a quelques années. Ces derniers ont initié plusieurs procédures judiciaires contre lui et entamé une intense campagne médiatique à son encontre.

Si certaines procédures ont fait long feu, celle qui est dans le bureau du juge du deuxième cabinet a connu une tournure aux conséquences fâcheuses pour le président directeur général de Wari. Mardi dernier, en effet, le juge du deuxième cabinet d’instruction a inculpé le patron de Wari dans une procédure qui l’oppose à ses (ex) associés. Le juge Yakham Lèye a retenu deux chefs d’inculpation, notamment l’abus de biens sociaux et l’augmentation illégale de capital. L’information judiciaire est donc ouverte depuis avant-hier.

Une autre épine au pied de Kabirou Mbodji

Cette procédure est venue s’ajouter à la première qui était pendante devant le Doyen des juges d’instruction. Le nommé Seydou Kamara, qui lui reprochait sa gestion, avait déposé une plainte devant le Doyen des juges d’instruction. Des conclusions de l’expert désigné auraient retenu un trou de 350 millions de francs, pour la période allant de 2009 à 2012. Des accusations réfutées par le patron de Wari qui a été conforté par la Chambre d’accusation. En effet, la juridiction de recours lui avait donné raison en prononçant le non-lieu, au grand dam des plaignants.

Pas du tout satisfaits de la décision, ces derniers avaient formulé un pourvoi en cassation.
Avant-hier, alors même que le Pdg de Wari faisait l’objet d’une inculpation devant le magistrat instructeur, ses (ex) associés ont sorti une contribution dans la presse pour fustiger son comportement, le transfert du siège de Wari au Togo, tout en promettant de continuer la procédure jusqu’à obtenir gain de cause.

Source : dakarmatin

La Rédaction

Information, news et actualité internationale en direct & en continu sur NetDakar. Actualité politique, info culture & sports au Sénégal et à l'international.

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.