KHALIFA SALL à LA DIC : THIERNO BOCOUM DÉGOUTÉ PAR LES DÉRIVES D’UN POUVOIR

Thierno Bocoum, cette cabale politique illustre les mots de Macky SALL quant à son souhait de réduire l’opposition à sa plus simple expression

La convocation du maire Khalifa Sall révèle les contours d’une cabale politique.
Au niveau du pouvoir en place, un scénario se dessine de plus en plus sous le couvert du principe sacro-saint de la reddition des comptes : salir, divertir ou mettre hors d’état de nuire des adversaires politiques. Un scénario qui répond parfaitement à la volonté clairement exprimée par le Président de la république de « réduire l’opposition à sa plus simple expression ».


Le Président Macky Sall semble renoncer à étaler ses réalisations pour espérer recueillir le suffrage de ses compatriotes. Le défaut de résultats a installé dans son entourage le doute et la crainte qui ont fini par sécréter des réflexes d’apprentis dictateurs. Ils préfèrent s’attaquer directement à leurs adversaires politiques à travers une instrumentalisation de la justice et des services de l’Etat.


Cette option est malheureuse. En dehors du fait qu’elle reste ridicule et inopportune, elle retarde l’évolution irréversible de notre jeune nation vers la consolidation de principes de Démocratie et de Liberté.
Réduire cette option machiavélique à un niveau de combats entre adversaires politiques et s’en détourner, c’est banaliser le tort fait à notre peuple.


Il faudra prémunir notre pays de dérives oligarchiques et sécuriser nos populations face à une personnalisation du pouvoir et une désacralisation des instituions de la république.

La Rédaction

Information, news et actualité internationale en direct & en continu sur NetDakar. Actualité politique, info culture & sports au Sénégal et à l'international.

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.