• Non classé
  • 0

LE GRAND CADRE DEPOSE UNE PLAINTE CONTRE L’ETAT DU SENEGAL DEVANT LE BIT ET L’OIT

Le Grand cadre des syndicats d’enseignants a mis sa menace à exécution. Il a déposé hier, vendredi 8 juillet, sa plainte contre l’État du Sénégal au niveau du Bureau international de travail (Bit) et au niveau de l’Organisation internationale du travail (Oit).

Les syndicalistes reprochent au gouvernement une « entrave à la liberté syndicale » et une « violation des normes de l’Oit ». Les camarades de Mamadou Lamine Dianté, le coordonnateur du Grand cadre, se battent contre les ponctions sur les salaires des enseignants, les réquisitions et autres menaces proférées par la tutelle pour les pousser à suspendre leur mot d’ordre de grève.

Cette action au niveau du Bit et de l’Oit saborde la médiation de Touba et Tivaouane. Les deux cités religieuses avaient poussé les enseignants à suspendre leur grève contre la promesse d’inciter l’État à arrêter les sanctions contre les grévistes. Ayant constaté que le mois dernier, les ponctions sur les salaires ont été reconduites les responsables du Grand cadre ont alerté Touba et Tivaouane en menaçant de porter l’affaire devant l’Oit et le Bit.

Une menace mise à exécution depuis hier.

La Rédaction

Information, news et actualité internationale en direct & en continu sur NetDakar. Actualité politique, info culture & sports au Sénégal et à l'international.

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.