GAMBIE : LE SÉNÉGAL AURA UN RÔLE HISTORIQUE EN CAS DE GUERRE CIVILE – PAR LISSA A.T. BA

Adama Barrow a vite trouvé en Dakar un refuge contre le redouble Jammeh

Au lendemain de sa victoire sur Yaya Jammeh, reputé autocrate par les sénégalais, Adama Barrow s’est « réfugié » au Sénégal. Ce refuge consiste à la main au président Sall pour une coopération bilatérale plus saine et apaisée après la chute de « l’ami de Macky » qui ne respectait pas son homologue. Aussi, lorsque le tombeur de Yaya voulait faire des déclarations après sa victoire sur le mastodonte, c’était par les ondes sénégalaises car les médias nationaux gambiens lui étaient toujours interdits (il l’a confirmé : voir vidéo).

Bref Adama Barrow qui devait prêter serment dans quelques mois n’était considéré ni respecté comme le nouveau président par l’administration Jammeh ; visiblement, il cherchait l’aide de son homologue sénégalais, actuel président de la CEDEAO, mais aussi quelqu’un qui a des raisons d’en vouloir à Yaya… pour parer à toute éventualité ?

Dakar a t’il exacerbé l’intrépide Yaya Jammeh qui n’a jamais caché son mépris pour ce pays ? Les différentes interventions quant à sa prochaine audition devant la cour pénale pour dictature sanglante envers le peuple gambien, ont t’elles eu raison de sa sagesse (il avait déjà reconnu sa défaite et félicité Barrow) ? Pour beaucoup d’observateurs, le Sénégal a incité Barrow à déclarer dans une interview que Jammeh sera bel et bien poursuivi. Il avait aussi déclaré qu’il ne travaillera pas avec l’administration de son prédécesseur (alors qu’il lui avait montré sa disponibilité lors de l’entretien téléphonique où il félicitait son vainqueur).

Les défenseurs des droits de l’Homme sénégalais prônaient depuis quelques jours le procès du dictateur déchu ; ces déclarations hâtives qui ressemblent fort à une ingérence (même si le vainqueur a fait du diébalou* au Sénégal et aux sénégalais). Celui qui est censé être le futur homme fort de la Gambie n’ a t’il pas laissé paraître ainsi un caractère faible qui a dégoûté Yaya qui ne veut pas d’un talibé* sénégalais comme successeur qui va livrer la Gambie et les gambiens au Sénégal ?

Pour l’instant, la communauté internationale est indignée et dénonce ce volte-face. Le Sénégal et les Etats Unis ont déjà fait leur déclaration dans ce sens. Cependant, en cas de guerre civile, le Sénégal devrait assurer la liberté et des gambiens ; pour l’instant, la sécurité du président élu est entre les mains des  militaires sénégalais.

Ce rôle historique qui s’est déjà produit avec Kukoi Samba Sagna risque d’être rejoué par nos valeureux jambars ; cette fois ci, la tâche pourrait être plus ardue vu la pugnacité de l’homme à neutraliser. Yaya cédera t’ il à la poussée sénégalaise ?

Dans tous les cas de figure, entre la Gambie et le Sénégal, rien ne sera plus comme avant. En bien comme en mal !

Légende : *diébalou : mot wolof qui signifie faire allégeance à – talibé : ici désigne celui qui fait allégeance à

La Rédaction

Information, news et actualité internationale en direct & en continu sur NetDakar. Actualité politique, info culture & sports au Sénégal et à l'international.

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.