GAMBIE : JAMMEH RESTERA PRÉSIDENT AU MOINS JUSQU’EN MAI 2017

  • yaya-boubou

Yaya Jammeh pourrait gagner encore du temps à la tête de la République de Gambie, car, la Cour suprême aurait précisé que, selon le calendrier judiciaire républicain, cette instance suprême ne peut siéger, comme prévu, qu’aux mois de mai et de novembre, mai pas en janvier.

D’après un document officiel prêté à la Cour Suprême gambienne signé par le juge nigérian Walter S.N. Onnoghen, l’instance fédérale avoue qu’elle ne pourrait siéger qu’aux mois de mai et novembre comme le stipule la législation judiciaire en vigueur en Gambie.

Pourtant, c’est demain 10 janvier que la Cour suprême (reconstituée dernièrement) devait étudier l’appel de Yahya Jammeh concernant les résultats de la présidentielle.

Cette Cour suprême en léthargie depuis 20 mois, via un communiqué, a ainsi précisé ne pouvoir siéger qu’aux mois de mai et novembre et a prié les différents acteurs politiques à respecter le calendrier judiciaire républicain.

Dans cette logique, Adama Barrow, censé prendre ses fonctions le 19 janvier, devra encore patienter avant d’humer l’air du palais et Yaya Jammeh devra aussi continuer à assumer ses fonctions de Président de la République jusqu’au moins le mois de mai prochain.

Le début de la procédure va donc débuter dans cinq mois et il y aura toujours ce vide juridique qui confortera Yahya Jammeh dans sa position d’homme fort de la Gambie d’ici mai ou novembre.

Reste maintenant de savoir quelle sera la posture de la communauté internationale, puisque la CEDEAO a décidé de ne pas envoyer de forces militaires. Une rencontre avec Yahya Jammeh est d’ailleurs prévue cette semaine.

source : leral

La Rédaction

Information, news et actualité internationale en direct & en continu sur NetDakar. Actualité politique, info culture & sports au Sénégal et à l'international.

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.