• Non classé
  • 0

Epinglé par l’ofnac, Cheikh Omar Hann, indigné, en conférence de presse. Extrait vidéo et texte

Suite à la publication du rapport 2014-2015 de l’Office National de lutte contre la corruption (Ofnac) qui incrimine la Direction général du Centre des œuvres universitaires de Dakar (Coud), le Directeur général de ladite structure, Cheikh Oumar Hann, a fait face à la presse cet après midi pour se laver à grande eau. 

j’ai été informé en même temps que l’opinion publique par voie de presse, ce qui me semble être une indécence», accuse le Directeur général du Coud.

«Sans ordre de mission, j’ai permis au auditeurs de procéder à leur travail au-delà de l’horaire légale du travail»

Fustigeant l’attitude des auditeurs qui se sont présentés sans ordre de mission, Cheikh Oumar Hann affirme détenir toutes les preuves qui l’innocentent. «Jusqu’à ce jour, le Coud n’a pas reçu d’ordre de mission. Ils ont demandé des documents budgétaires de 2011 à 2015 alors que la mission devrait porter sur les exercices 2014 et 2015. Ensuite, tous les agents du Coud qu’ils désiraient entendre ont déféré à leur convocation et parfois au-delà. Même les fournisseurs et prestataires de services particulièrement les repreneurs de restaurants n’ont pas été épargnés. Malgré toutes ces forfaitures, le Coud a accepté d’accueillir la mission de l’Ofnac», s’est-il défendu.

«C’est le poste de Directeur du Coud qui est en jeu»

Selon le Dg du Coud, disposer de documents et savoir en faire une bonne exploitation, ce sont deux choses différentes. Revenant sur les constats de l’Ofnac, Cheikh Oumar Hann a essayé tant bien que mal de se justifier. «Je ne saurai répondre de le vente des matières reformées parce que cela ne s’est pas déroulé sous mon magistère. Pour les subventions 2014-2015, l’importance de la somme avancée (434.476.081 francs Cfa) se justifie essentiellement par l’indemnisation assimilée à des subventions accordées aux étudiants victimes de blessures graves lors des événements qui avaient entraîné la mort de l’étudiant Bassirou Faye.

Le rapport de l’Ofnac a aussi fait état de subventions accordées sans identification formelle des bénéficiaires, mais aussi une subvention de 89 millions de francs CFA pour la visite du président de la République à l’Ucad, je tiens à préciser que les pièces justificatives ont été mises à la disposition des auditeurs.

« En ce qui concerne l’agent recruté à titre posthume, je pense que cet acte ne méritait pas de figurer dans un rapport d’audit parce que toutes les informations y afférentes ont été mises à la disposition des agents de l’Ofnac», a déclaré Cheikh Oumar Hann. Pour le Dg du Coud, bien qu’il soit conscient que son poste intéresse beaucoup de gens, ils n’ont nullement besoin de salir son nom de la sorte.

 

 

La Rédaction

Information, news et actualité internationale en direct & en continu sur NetDakar. Actualité politique, info culture & sports au Sénégal et à l'international.

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.