• Non classé
  • 0

EFOP, ENTENTE DES FORCES DE L’OPPOSITION DE FADA, NDENE ET ALIOU SOW – MODE DE FONCTIONNEMENT

Tous anciens du Parti démocratique sénégalais, Souleymane Ndéné Ndiaye, Fada et Aliou Sow ont fait naître une nouvelle coalition. Ce que certains, à l’instar de nos confrères du journal Le Quotidien, qualifieraient de “Pds bis”.

Une nouvelle coalition, aux allures “d’opposition à Macky Sall”, voit le jour. En effet, selon un communiqué, il s’agirait d’une quinzaine de partis pour commencer. A cet effet, une liste des dix plénipotentiaires requis dans le cadre des échanges sur les questions électorales a été déposée à la direction générale des Elections dans l’après-midi du 13 juin 2016 nous renseigne-t-on à travers un communiqué. Et ce 14 juin 2016 (hier), la coalition a tenu une première réunion pour le choix du nom, entre autres questions. Ainsi, tous issue du régime sortant, cette coalition pourrait être qualifiée de retrouvailles entre libéraux avec, pour le moment, Souleymane Ndéné Ndiaye (Unp/B-J), Aliou Sow (Mpd/Liggeey) et Modou Diange Fada (les démocrates réformateurs/Yessal) qui n’a toujours pas de récépissé.

Tous des rebelles qui ont jugé quitter le “navire” Pds afin de créer leur propre parti. Et cette coalition arrive à point nommé au moment où les retrouvailles libérales entre Macky et Abdoulaye Wade font débat. Le “trio-rebelle”  n’a pas encore livré tous ses secret. Attendons de voir la suite.

 

Voilà la nouvelle trouvaille d’une partie de l’opposition sénégalaise, réunie autour de Jules Ndéné Ndiaye, Diagne Fada, Aliou Sow et Déthié Diouf, entre autres. Cette coalition qui regroupe pour l’heure 15 partis politiques se fixe comme objectif de parler d’une seule voix dans les discussions autour du Code électoral et de la révision du fichier des électeurs. Et pour ce faire, l’Efop va mettre en place une charte de bonne conduite pour ses membres et mettre déjà en place une direction. Celle-ci sera articulée autour d’un directoire appelé Conférence des présidents. Il est aussi prévu la mise en place d’un Groupe des plénipotentiaires.

L’Efop qui se dit ouverte et qui entend accueillir d’autres formations politiques, annonce sa volonté d’aller à la rencontre de l’autre coalition de l’opposition articulée autour du Fdpr, dont les locomotives sont le Pds et Rewmi. L’objectif étant de trouver un compromis en vue de la représentation de l’opposition dans le cadre des discussions avec le ministère de l’Intérieur sur le processus électoral.

Des discussions qui devaient se tenir hier, mais qui ont été décalées à jeudi. En effet, hier, à l’ouverture des travaux, le ministre de l’Intérieur a constaté que l’opposition ne parlait pas de la même voix et était divisée en deux blocs. Aussi, il a donné aux opposants un délai de 48 heures pour se retrouver et s’entendre sur la liste de leurs plénipotentiaires.

La Rédaction

Information, news et actualité internationale en direct & en continu sur NetDakar. Actualité politique, info culture & sports au Sénégal et à l'international.

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.