• Non classé
  • 0

DICTATURE ET TRAHISON SUR TOUT UN PEUPLE

Le Sénégal vit des heures bien sombres et c’est incroyable de penser que le poème de Martin Niemöller – (pasteur allemand, auteur du poème en 1941 : » quand ils sont venus chercher »- pour fustiger la lâcheté des intellectuels allemands qui laissaient faire le régime de Hitler), serait ce qui caractérise le mieux notre pays à l’heure actuelle .

Quand ils sont venus chercher les communistes,
je n’ai rien dit,
je n’étais pas communiste.

Lorsqu’ils ont enfermé les sociaux-démocrates,
je n’ai rien dit,
je n’étais pas social-démocrate.

Lorsqu’ils sont venus chercher les syndicalistes,
je n’ai rien dit,
je n’étais pas syndicaliste.

Lorsqu’ils sont venus me chercher,
il ne restait plus personne
pour protester.

L’interdiction du meeting du PS malgré l’ autorisation de l’autorité préfectorale, le limogeage de Nafi Ngom Keïta, nonobstant la date de sa prestation de serment, qui fait que son mandat prend fin en mars  2017, la suspension d’ Ousmane Sonko, qui fait rentrer dans les caisses de l’état des millards de francs, grâce à sa ténacité dans la traque des fraudeurs fiscaux, nommer PCA un prisonnier extirpé des géôles un militant APR, le non lieu décrété par Macky concernant le directeur du COUD et de la poste, alors qu’ils sont épinglés pour des malversations,  prouvent à suffisance que nous sommes rentrés dans l’ère d’une purge digne de Hitler.

Il est temps d’engager le combat pour la restauration de la république ; le seul tort d’ Ousmane Sonko est d’être un opposant radical au régime arbitraire de Macky Sall .

Cette suspension disciplinaire n’en est pas une, comment elle pourrait en être une ?

Pour celui qui a fait en sorte que les fraudeurs passent à la caisse et règlent leur ardoise fiscale, comme ce fut le cas de Niasse avec son assemblée. L’assemblée la plus nulle de tous les temps dixit Me El Hadji Diouf.

Le pouvoir a essayé de le corrompre, il a résisté ; et tout ce qu’il  trouve comme moyen, c’est d’utiliser la sanction professionnelle pour faire taire un salarié exempt de tout reproches.

Disons le clairement, ce qui est sanctionné, c’est d’avoir découvert et alerté sur les scandales financiers.  Ce qui est sanctionné c’est aussi d’avoir comparé un lion qui dort à un lion répu, incapable de faire des prouesses économiques et satisfaire la demande sociale.

Il le sanctionne pour avoir informé les sénégalais du pillage en règle de notre pays, par un homme, sa famille et son clan.

Par ailleurs le papier remis par l’huissier à Ousmane Sonko, ne fait pas mention de ce qui lui est reproché ; ce qui démontre que nous sommes en face de règlements de compte politiques comme l’avait indiqué le ministre des finances qui agit sous la dictée de Macky Sall .

Ceux qui nous gouvernent font preuve d’un amateurisme effarant ; ils suspendent Ousmane Sonko  et après ils cherchent un motif  à lui coller .

Autant dire que c’est peine perdue car l’homme n’a strictement rien à se reprocher. Il n’est pas un fonctionnaire véreux comme le militant APR nommé PCA.

Il ne fait pas partie de la race de ces fonctionnaires corrompus qui sucent les recettes du pays .

Macky Sall se vante de sa capacité à mobiliser des ressources qui ne sont rien d’autres que des prêts toxiques du groupe consultatif de Paris ; ubuesque vous me direz, quand on sait que plus aucun pays ne veut de ces endettements pernicieux qui plombent le développement.

Les partenariats publics privés ne sont plus la panacée dans le monde, et pourtant le Sénégal a carrément mis sous délégation spéciale son économie ses infrastructure et sa souveraineté à travers des concessions qu’il accorde à des multinationales sous l’onction de notre lion endormi.

C’est simple avec Macky Sall, le fonctionnaire qui veut faire de la politique doit être avec lui, comme tous ces truands qui ont pillé les caisses de l’état sous Wade,  et qui l’entourent actuellement, ils se reconnaîtront et ils sont nombreux .

Celui qui est contre les idéaux de Macky Sall est châtié, brimé et traqué. C’est cela la philosophie de l’homme qui a juré de réduire l’opposition à sa plus simple expression par le biais d’une dictature debout, utilisant la puissance publique pour museler ses adversaires .

Macky Sall est l’homme aujourd’hui qui couvre toutes les malversations, la corruption et le pillage de nos deniers publics dans notre pays. L ‘éviction de Nafi Ngom en est la preuve vivante.

C’est un homme violent qui ne supporte ni la contradiction ni la démocratie et il le démontre à travers sa façon de gouverner le pays.

il est temps de lui faire face pour un combat pour rétablir le sens  de l’honneur et de la dignité : un combat pour les valeurs, l’éthique et l’équité .

Et pour finir je dirai comme Mody Niang, comment vous faites pour regarder encore dans les yeux vos compatriotes qui vous ont mis dans la station où vous êtes ?

Cheikh Ahmed Tidiane Sall – Militant Pastef

La Rédaction

Information, news et actualité internationale en direct & en continu sur NetDakar. Actualité politique, info culture & sports au Sénégal et à l'international.

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.