• Non classé
  • 0

DEMI FINALE EURO 2016 – LE ONZE DE REVE DE LA FRANCE – IMAGE

A quelques heures de la demi-finale France-Allemagne, voici notre onze idéal entre les deux adversaires. Un mix équilibré entre la meilleure attaque et la meilleure défense de la compétition.

onze de france

Quelques réactions glanées sur les joueurs de France et d’Allemagne

Manuel Neuer (ALL)

Le portier allemand a confirmé son statut de premier relanceur de son équipe. Pour l’instant, il ne compte qu’une seule erreur de parcours, sur un long ballon ukrainien en phase de poules. Si l’Allemagne s’en sort avec quatre clean sheets sur cinq, le portier bavarois y est forcément pour quelque chose.

Joshua Kimmich (ALL)

Le bon choix de Joachim Löw, qui l’a préféré à Benedikt Höwedes, auteur d’une entrée en matière peu concluante face à l’Ukraine (2-0). Le défenseur central du Bayern Munich s’est joliment reconverti au couloir droit, et laisse l’Allemagne penser qu’elle a enfin trouvé le successeur du grand Philipp Lahm.

Laurent Koscielny (FRA)

Le défenseur central d’Arsenal s’impose au fil des matches comme le patron de la défense française. Impeccable dans les airs, et remarquable de constance, axe droit ou gauche, quel que soit le partenaire qu’on lui colle.

Jérôme Boateng (ALL)

Certes, il reste celui qui a concédé le penalty qui offre la prolongation à l’Italie en quarts de finale. Il n’empêche que le défenseur central de la Nationalmannschaft affiche la meilleure moyenne de son camp dans L’Equipe (6,4) sur cet Euro. Le «mollet de la nation», comme l’appelle la presse allemande, donc physiologiquement indispensable.

J. Hector (ALL)

Son dernier match face à l’Italie, avec sa passe décisive, son 100% de tacles réussis et son tir au but victorieux ont incontestablement fait pencher la balance en faveur du jeune latéral gauche de Cologne. Surtout que Patrice Evra ne réalise pas l’Euro de sa vie.

T. Kroos (ALL)

Au cœur du jeu allemand, le milieu de terrain du Bayern Munich confirme sa constance lors des grands rendez-vous internationaux (Euro 2012 et Mondial 2014). Un ratio de passes réussies impressionnant (94%) mais OK, il ne marque jamais.

P. Pogba (FRA)

Son ratio de passes réussies (89%) est moins impressionnant que celui de son voisin mais lui, il a marqué. Face à l’Islande (5-2), c’est le Turinois qui a récupéré le plus de ballons dans son camp. Une montée en puissance jusqu’où ?

La Rédaction

Information, news et actualité internationale en direct & en continu sur NetDakar. Actualité politique, info culture & sports au Sénégal et à l'international.

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.