CRIMINALITÉ GALOPANTE AU SÉNÉGAL : ADAMA SOW POINTE DU DOIGT LE SCENARIO DES SÉRIES LOCALES

Le très alerte journaliste communicant, Adama Sow, a su donner une explication aux séries de meurtre qui sévissent au Sénégal.

« tomber waral ay gaff1 » comme pour mettre l’accent sur l’apogée des séries locales telles que wiri-wiri, tundu wundu, un café avec… qui ont la particularité d’avoir des scènes de meurtres. Ce qui est paradoxal, celui qui joue le « rôle du tueur » ou de « quelqu’un qui a déjà tué » est aussi un homme riche et/ou séduisant, craquant et surtout… amoureux, ce qui fait un cocktail émotionnel riche en modèle culturel que maintes jeunes cherchent à adopter. Certains comme le dit M. Sow, ont déjà adopté le sobriquet de…éffaceur. Et vlan !

Cependant, les détracteur de ces penseurs et coach médiatiques à l’exemple du  sieur Sow, diront toujours qu’il a peut-être des comptes à régler avec la TFM ou Youssou NDour car la plupart de ces séries incriminées sont diffusées par le groupe GFM.

Repris par Lissa A.T. BA

1- la coïncidence est trop flagrante

La Rédaction

Information, news et actualité internationale en direct & en continu sur NetDakar. Actualité politique, info culture & sports au Sénégal et à l'international.

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *