• Non classé
  • 1

CONTRIBUTION – COUP DE GUEULE D’OUMOU WANE : PDT D’AFRICA7

Bonnet d’ânes !  Par Oumou Wane

Drôle de pays que le nôtre. Alors que les querelles politiques battent leur plein comme à l’accoutumée, les scandales se suivent et se succèdent, caractérisant un environnement des affaires sans valeur, à l’esprit fourbe, hypocrite et immature.

Je peux même ajouter cynique, si je pense à la viande d’âne issue de l’abattage clandestin et que l’on retrouve sur nos marchés ou qui se vend à même le sol dans les garages. Les chiffres sont cruels. 1500 peaux d’ânes abattus ont été découvertes. Quant à la viande, 20 tonnes ont déjà été saisies  et des dizaines ou des centaines de tonnes sont dans la nature ou dans nos assiettes. Je ne rentre même pas dans le débat de la norme halal, ni dans celui de savoir si la viande d’âne est prohibée par l’islam ou pas, comme le prétendent certains. Je constate juste que l’imposture n’a pas de limite et que notre république n’inquiète plus les malfaisants. Le riz frelaté, les cuisses de poulet impropres à la consommation, tout y passe pour ces délinquants financiers sans foi ni loi ! Ici, à part pour le citoyen honnête, les sanctions ne sont jamais à la hauteur des délits et c’est bien la preuve que dans notre pays le sentiment d’impunité règne en maître.

Alors que font nos ministrons ? Que font tous les organismes de contrôle ? Ici encore, le laxisme et l’incompétence seraient-ils les principaux atouts de nos élites ? Dans tous les cas, rassurez-vous, on ne leur sert pas ce genre de plats, alors arrêtons d’empoisonner la vie de ces braves gens pour des vétilles !

Nous qui avons toujours snobé certains de nos voisins africains parce qu’ils mangeaient des singes, des chauves souris, des sauterelles ou des pythons, nous voilà littéralement violés et amenés à notre insu à déguster du tournedos d’âne et même d’en sucer le jarret ! Je bondis et je hurle ! Pas que l’âne ne soit pas comestible, mais dans nos habitudes alimentaires n’a jamais figuré la famille des équidés ! Bonnet d’âne donc pour ces gangsters peu scrupuleux, qui font sauter les digues des valeurs morales, alléchés par l’odeur des billets neufs et le clinquant de leur blanchiment. Bonnet d’âne aussi pour d’autres délinquants, en col blanc ceux-là, dont les affaires de fric seront publiées ce jour dans le rapport  de l’Ofnac.
Scandaleux dites-vous ? Oh, pas plus que les salaires sans impôts de nos députés et le train de vie de nos politiques en général ! Quoi qu’il en soit, face à de telles carences et contrevaleurs, il ne fait aucun doute que nous sommes mal partis !
Bonnet d’âne encore, dans un tout autre domaine pour nos enseignants, tout du moins pour certains d’entre eux qui prennent l’éducation de nos enfants en otage. Une éducation nationale en panne, même pas capable de sortir des manuels scolaires dignes de ce nom tant elle est enkystée dans ses deals éculés ! Des enseignants qui réclament toujours plus d’argent pour faire face, dussent-ils capturer tout le budget de l’Etat afin de résoudre leurs propres difficultés. Et comme si l’ignorance, la grande ignorance, qui n’en finit pas de se répandre ne suffisait pas, un mal n’arrivant jamais seul, voici le fléau des jeunes filles enceintes qui grossit sur le banc de nos écoles ! Est-il besoin de rappeler que très souvent tomber enceinte signifie le décrochage scolaire pour une adolescente ?
45 % des collèges seraient sous le coup de ce fléau à Kolda et des centaines de grossesses sont enregistrées sur l’ensemble du territoire. Alors chers maîtres, chers professeurs, pour qui j’ai le plus grand respect par ailleurs, que faites-vous, que dites-vous face à cette invraisemblance ? Tout occupés que vous êtes à entretenir la crise qui secoue l’école, au motif que les sorties musclées de notre Président de la République contre les grévistes de l’enseignement devraient radicaliser ces derniers, ne voyez-vous pas, juste là, au bout de votre nez, comme un gros malaise ? Oui, les grossesses en milieu scolaire au Sénégal  sont un scandale. Des statistiques inquiétantes enregistrées dans tout le pays montrent le caractère prédominant du phénomène. L’urgence est de stopper le mal. Mais qui le cause ? Les adolescents entre eux, certes, d’où la nécessité d’éduquer et d’accompagner ces élèves, pourquoi pas, comme cela se fait ailleurs, dans un établissement exclusivement réservé aux adolescentes enceintes ou déjà mamans.
Mais ce fléau est-il causé uniquement par des adolescents entre eux ? Rien de moins sûr. Car d’autres personnes en dehors du monde scolaire sont responsables. De l’avis de l’inspecteur Ndiaye, Secrétaire général de l’inspection d’académie, «c’est une situation inquiétante qui relève le taux d’abandon scolaire ». Selon d’autres sources, les instituteurs seraient aussi coupables de ces forfaits, en-dehors des élèves entre eux, c’est bien les profs que l’on soupçonne d’être les séducteurs des jeunes filles !
Oh non, je ne veux pas jeter ici l’opprobre sur nos tous nos enseignants, mais au moins que leurs représentants s’expriment et soient plus clairs sur ce qu’ils veulent faire de nos écoles et par conséquent de nos enfants.
Nos chers enseignants, je ne les entends pas non plus, par ailleurs, sur le projet de l’État de construire des Daraas modernes, écoles coraniques avant-gardistes. Aussi futuristes soient-elles, moi je dis non ! Je souhaite que tous nos jeunes aillent à l’école républicaine et que les écoles dispensent des cours sur l’islam et le catéchisme mais que l’argent du pays soit affecté à l’efficacité.

Les talibés, ils arpentent nos rues, on ne les voit même plus, dépassés par nos propres misères et désormais blasés, du coup ce problème est devenu un paradoxe. Mais l’on n’y touche pas parce que c’est le commerce légal de certains religieux qui ont pignon sur rue et qui exercent la traite légale d’êtres humains, sans coup férir…
L’affaire est bien plus grave que ces trafiquants d’animaux, qui vendent de la viande d’âne pour du bœuf, car il s’agit ici de nos enfants que l’on prend pour du bétail.
Alors qu’attend le Président Macky Sall pour nous foutre un grand coup de pied dans toute cette fourmilière ? Moi c’est sur ces sujets là que je l’attends ! Notre bien-être social, des solutions pour nos entreprises qui se meurent sans assistance… Le dialogue, politique, national ou retrouvailles ce n’est pas notre problème, c’est le leur, entre politiciens ! Nous sénégalais avons un problème économique et ne savons encore avec qui dialoguer !
Enfin tout ça, ça me met hors de moi !

Oumou Wane
Présidente africa 7

La Rédaction

Information, news et actualité internationale en direct & en continu sur NetDakar. Actualité politique, info culture & sports au Sénégal et à l'international.

You may also like...

1 Response

  1. FirstAudrey dit :

    I see you don’t monetize your site, don’t waste your
    traffic, you can earn additional cash every month because you’ve got hi quality content.
    If you want to know how to make extra money, search for:
    Mrdalekjd methods for $$$

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.