• Non classé
  • 0

COLONEL MALICK CISSE SUR LE PROTOCOLE DE REBEUSS : « CE DOCUMENT EXISTE BEL ET BIEN.. »

Après Mes Ousmane SEYE et Nafissatou DIOP, c’est au tour du colonel Malick CISSE de se prononcer sur l’affaire du protocole de Rebeuss. En effet, le colonel est revenu sur le fameux document qu’Idrissa SECK aurait signé, en soutenant dans les colonnes du quotidien Libération, qu’il détient une copie.
Le colonel Malick CISSE, ancien homme de main de Me Abdoulaye Wade, a bien choisi son moment pour briser le silence  avec des révélations explosives. «Je ne sais pas si c’est un protocole, un engagement, un traité ou un deal. Appelez-le comme vous voulez mais, ce document financier existe bel et bien.
Je suis témoin et acteur et c’est dans la soirée du 22 décembre 2005 à 22 heures que tout s’est déroulé. Dans les moments de doute, d’interrogation et de débats, le devoir me donne le droit à la parole pour éclairer l’opinion nationale et internationale sous le contrôle de Me Abdoulaye Wade, ancien président de la République au moment des faits est maître de la Real politik. Je voulais d’abord préciser que je ne suis ni un mercenaire comme m’a qualifié Yankhoba DIATTA ni l’homme des sales besoins de WADE», explique le colonel décidé à faire mouche.
Enfonçant le clou, le collaborateur Me WADE est revenu sur les circonstances qui ont précédé à la signature du fameux document. «Pour revenir à cette fameuse nuit du compromis, je rappelle que Me WADE était tout malheureux de voir Monsieur Idrissa SECK en prison. Et il ne cessait de nous répéter, à chaque fois qu’il parlait de lui «Je ne comprends pas ce qui lui arrive mais, l’argent et le pouvoir rendent fou».
Allons à l’essentiel. Après cette fameuse soirée du 22 durant laquelle il y a eu beaucoup de tractations de part et d’autres- j’y reviendrai peut-être un jour- des instructions ont été données le 29 décembre 2005, pour que le problème financier entre WADE et Idrissa SECK soit réglé d’une autre façon que la prison.
Il a été décidé sur nos conseils d’utiliser d’autres stratégies», observe-t-il. Avant d’ajouter : «Je me souviens que lorsque les deux parties sont tombées d’accord sur les modalités de remboursement, Me Ousmane SEYE et Me Nafissatou DIOP sont arrivés dans les appartements du Président WADE, précisément dans l’anti-chambre où il aimait travailler. Ils lui ont présenté deux documents avec des propositions financières.
A un moment, le téléphone a sonné et c’était le Président malgache qui était au bout du fil. WADE leur a demandé de sortir de la pièce en attendant qu’il discute avec son homologue. Il en a profité pour faire des copies des documents avant de remettre les originaux à leur place.
Je me souviens, WADE m’a dit textuellement : «à malin, malin et demi». C’est d’ailleurs un des documents qu’il avait brandi lors de sa conférence de presse. Dans un des documents, Idrissa SECK s’est engagé à rembourser, dans un premier temps 21 milliards de Fcfa, payables en trois tranches de 7 milliards de Fcfa. Cet argent était principalement destiné à financer la campagne électorale. Me WADE m’a remis une copie de ce document.
C’est pour vous dire que Idrissa SECK, a bel et bien pris des engagements financiers et j’y reviendrai en détails», a-t-il promis.

La Rédaction

Information, news et actualité internationale en direct & en continu sur NetDakar. Actualité politique, info culture & sports au Sénégal et à l'international.

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.