CAUTION ET/OU DÉPUTATION DE KHALIFA SALL – BARTHÉLEMY DIAS DÉNONCE LES AGISSEMENTS DE L’ETAT

  • barthéé
  • barth chez wade

« POURQUOI PAYER UNE RANÇON à UN ETAT VOYOU ? » SE DEMANDE BARTHÉLEMY DIAS

Selon RFI, la collecte de fonds pour financer une éventuelle caution pour le maire de Dakar est relancée depuis quelques jours. Elle avait été interrompue le temps de la campagne électorale pour les législatives. Le collectif Solidarité et soutien à Khalifa Sall, qui en est à l’origine, affirme avoir déjà recueilli des dons provenant du Sénégal et de l’étranger. Une libération sous caution n’est pourtant pas à l’ordre du jour pour les d’avocats assurant la défense de l’élu.

Depuis son premier interrogatoire par la justice, Khalifa Sall a toujours refusé un versement de caution. Il veut se battre avec des armes juridiques au niveau régional et international, disent ses avocats.

Cependant, le collectif  « Solidarité et soutien à Khalifa Sall » n’a pas décidé de stopper sa collecte de fonds. Une campagne a même été lancée en Europe : « Deux Euros pour Khalifa Sall » et aux Etats-Unis, « Deux dollars pour Khalifa Sall ».

Ces proches du maire incarcéré veulent réunir rapidement la somme colossale de 1,8 milliards de FCFA et la verser en caution. « Tout en respectant la position de Khalifa qui ne le cautionne pas, nous nous sommes aussi dit que l’on ne pouvait pas nous refuser le droit de dire que nous nous préparons en conséquence pour mettre de côté une cagnotte pour couvrir une caution que nous paierons, non pas de la poche de khalifa mais de l’apport volontaire et citoyen des habitants de Dakar et des populations sénégalaises qui pensent qu’il y a là une injustice », explique Mamadou Mignane Diouf, membre du collectif « Solidarité et soutien à Khalifa Sall ».

Barthélémy Dias n’est pas enchanté par la cotisation pour payer la caution de Khalifa Sall. Le maire de Mermoz/Sacré-Cœur qui se prononçait sur la question est d’avis qu’il ne s’agit pas d’une caution mais plutôt d’une rançon.

«Il ne s’agit pas, de mon point de vue, d’une caution, mais plutôt d’une rançon qui est demandée pour la libération du maire de Dakar. Et un Etat ne peut pas se permettre d’avoir un comportement voyou. Et à ce titre, je ne suis pas en phase avec cette collecte qui n’est pas une collecte de caution, mais une collecte de rançon», a déclaré Barthélémy Dias interrogé par Sud Fm, en début de semaine, sur l’initiative de récolter des fonds afin d’obtenir une liberté provisoire pour Khalifa Sall.
Se désolant de cette initiative, le maire de Mermoz/Sacré-Cœur a réaffirmé son scepticisme quant à l’atteinte des objectifs du collectif : «Cette rançon qui est demandée ne garantit pas la liberté de l’otage politique Khalifa Sall et c’est la raison pour laquelle je souhaiterai que les uns et les autres s’activent à mener le combat certes juridique, mais aussi à se mobiliser pour mener le combat politique».
Et ce combat doit être, selon lui, l’affaire de tous les Sénégalais car, «au-delà de la personne de Khalifa Sall, c’est le peuple sénégalais qui est aujourd’hui insulté par les agissements et les comportements du régime en place. Ce qu’il y a lieu de faire c’est de se mobiliser aussi bien sur le plan judiciaire que sur le plan politique».

Khalifa Sall sera t-il à l’Assemblée lors de l’installation des députés de la prochaine législature prévue en septembre ?

Ses avocats ont déposé une énième demande de mise en liberté provisoire sur la table du doyen des juges. Ils estiment que Khalifa Sall doit être libéré de fait du moment qu’il a été élu député. Il reste à savoir si le magistrat instructeur et le parquet seront du même avis.
Par ailleurs c’est le 17 septembre prochain que la Cour suprême se penchera sur la requête en annulation des mêmes conseils.

La Rédaction

Information, news et actualité internationale en direct & en continu sur NetDakar. Actualité politique, info culture & sports au Sénégal et à l'international.

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.