• Non classé
  • 0

BIRAHIM SECK DU FORUM CIVIL DECOUVRE UN NOUVEAU SCANDALE DE 22 MILLIARDS SUR LE PETROLE

Birahime Seck du Forum civil vient de jeter un nouveau pavé dans la mare. Au détour d’une réaction sur l’affaire du protocole de Rebeuss et la proposition d’Idrissa Seck, le teigneux Birahime a en profité pour interpeller le procureur sur les différentes affaires, avec à la clé une nouvelle révélation qui risque de donner des sueurs froides aux autorités du régime de Macky Sall. Selon Mr Seck, la société TOG aurait décaissé 22 milliards dans le cadre d’une transaction nébuleuse d’octroi de puits pétroliers au Saloum. Voici le texte de Birahim Seck :

« Le gouvernement du Sénégal ne devrait même pas attendre qu’un Jury d’honneur soit proposé par qui que ce soit. Le service public de la justice est assuré grâce aux impôts des citoyens.

Ces derniers clament et réclament que le procureur se saisisse de cette affaire dite du « Protocole de Rebeuss », sans occulter les questions relatives à la présence du Procureur de Qatar lors de la libération de Monsieur Karim Wade, aux conditions d’indemnisation de Bictogo, aux malversations signalées au Coud par l’OFNAC, aux 15 milliards empruntés et payés par l’Etat du Sénégal, puis logés dans le compte d’un particulier dont l’entreprise n’avait rien à voir avec le FESMAN, des 22 milliards pour l’obtention des puits de Saloum et Sénégal SUD ONSHORE par TOG, entre autres affaires.
Je suis quand même étonné de l’inertie du Procureur de la République sur cette affaire de 74 milliards qui opposerait l’ancien Président de la République Abdoulaye Wade et l’ancien Premier ministre, Idrissa Seck.
Les institutions sont-elles en berne ? »

La Rédaction

Information, news et actualité internationale en direct & en continu sur NetDakar. Actualité politique, info culture & sports au Sénégal et à l'international.

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.