BILAN GAMOU 2016 : 8 MORTS DANS 11 ACCIDENTS ENREGISTRÉS

Au total 11 accidents de la circulation ont été enregistrés par la gendarmerie nationale entre jeudi et lundi, dans le cadre de la surveillance du trafic routier en direction de Tivaouane, pour le compte du mawloud 2016, contre 17 l’année dernière, a appris l’APS. Quelques 8 personnes ont péri dans ces accidents de la route.

 Sur ces 11 accidents, dix blessés ont été enregistrés, compte non tenu des dommages matériels, a précisé le chef d’escadron Alioune Diop, chargé des opérations de sécurisation des activités de commémoration du mawloud 2016, commémorant l’anniversaire de la naissance du Prophète Mohammed (PSL).
Parlant d’un ’’bilan partiel’’, il a signalé dans un entretien que « bien avant le gamou, la compagnie de gendarmerie de Thiès dont dépend Tivaouane », avait « mené beaucoup d’opérations qui ont participé à la sécurisation’’ de la capitale de la tidjania au Sénégal.
Selon le chef d’escadron Diop, lors des comités régionaux de développement (CRD) portant sur les préparatifs du mawloud 2016, « les organisateurs avaient souhaité que des opérations combinées soient effectuées par la police et la gendarmerie ».
Dans cette perspective, les commandants de brigade avaient été instruits de « mener des opérations pour sécuriser la ville » de Tivaouane, afin qu’elle « soit fin prête pour accueillir les pèlerins à l’occasion de ce gamou », a soutenu le commandant Alioune Diop.
Ainsi plus de 800 gendarmes composaient le dispositif mis en place pour assurer la sécurité des personnes et des biens durant le gamou, le gros des troupes étant constitué d’éléments de jalonnement présents sur les différents itinéraires menant à Tivaouane et à Thiénaba.
S’y ajoute que des aéronefs ont été mis à contribution a-t-il renseigné, en désignant « des avions légers » mis à disposition par le commandement pour « faciliter une bonne couverture sécuritaire aérienne, parce que facilitant le travail du dispositif sur le terrain ».
De même la gendarmerie a aussi engagé des drones qui permettent une meilleure surveillance des itinéraires de jalonnement et de l’intérieur de la ville de Tivaouane, à partir du poste de commandement (PCO), sans pourtant que les agents aient à se déplacer, a indiqué le commandant Diop.
« Ce sont de gros moyens que le commandement a mis à notre disposition pour nous permettre d’assurer la couverture sécuritaire de ce gamou », a commenté le responsable des opérations de la gendarmerie.
Il a fait état d’un bilan « sensiblement positif » en termes d’accidents enregistrés en 2016, en comparaison de la précédente édition du gamou.
« Pour l’année dernière a-t-il souligné, à pareil moment, on avait enregistré plus de 15 accidents qui ont occasionné plus de 17 blessés ».

 

La Rédaction

Information, news et actualité internationale en direct & en continu sur NetDakar. Actualité politique, info culture & sports au Sénégal et à l'international.

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.