BARTHÉLEMY DIAZ : NOUS NE LAISSERONS PAS MACKY SALL BATTRE CAMPAGNE à DAKAR SI

  • 1499263714928

SI ON REFUSE A KHALIFA SALL SON DROIT D’ANTENNE, NOUS REFUSERONS AUSSI A MACKY SALL SON DROIT DE BATTRE CAMPAGNE A DAKAR

Même si le Procureur intervient, Barthelemy Dias promet d’empêcher à Macky Sall de battre campagne à Dakar. Du moins, tant que sa tête de liste pour les élections législatives, Khalifa Sall, est privé du droit d’user de son temps d’antenne à la télévision publique.

« Si Khalifa bat campagne, les autres battent campagne. Si Khalifa Sall ne bat pas campagne, les autres battront campagne à leurs risques et périls ». À travers ces propos, Barthelemy Dias se dit prêt à empêcher la tenue de la campagne pour les législatives du 30 juillet prochain. Pour cause, il est interdit à son leader, Khalifa Sall, d’user de son temps d’antenne à la télévision publique, parce qu’étant en détention provisoire. « La liste présentée par Khalifa Sall est validée par les services compétents.

Et la loi stipule que la tête de liste a droit à la parole. La question est maintenant de savoir pourquoi la tête de liste de Macky Sall a droit à la parole et que notre tête de liste n’ait pas droit à la parole. C’est une violation de la loi électorale que nous n’accepterons pas », a assené le pro Khalifa. « Macky n’a jamais voulu répondre à l’appel des chefs religieux, des politiques que nous sommes, pour un dialogue constructif et sincère. Il ne reste que la confrontation  (…), du moment où le Président décide d’abuser de son pouvoir pour isoler et prendre en otage Khalifa, il faut qu’il comprenne que sa liste ne battra pas campagne à Dakar. Que le Procureur ne me convoque pas, je ne vais pas lui répondre. Ce que je dis, je le ferai », s’est-il engagé.

Pour le Maire de Sicap, Mermoz et Sacré-Cœur, le chef de l’État ne digérera pas facilement le cas Khalifa Sall. « Mettre des gens en prison est une chose, permettre l’exercice d’un droit institutionnel est une autre. Le ministre de la Justice l’a dit  : Khalifa Sall jouit de tous ces droits,  civique, civil et politique. Nous demandons un droit que nous confère la loi électorale. Nous ne sommes pas disposés à croiser les bras ».

La Rédaction

Information, news et actualité internationale en direct & en continu sur NetDakar. Actualité politique, info culture & sports au Sénégal et à l'international.

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.