MAIS QUI EST BARTHÉLEMY DIAS, CELUI QUI A PULVÉRISÉ BENNO BOKK YAKKAR DANS SA COMMUNE ?

  • 20170728_184624
  • barth khalifa jean paul dias
  • barth et imam
  • BARTHEE
  • 20170726_142241
  • 20170726_142556

Par Lissa A.T. BA – Malgré les moyens mis à la disposition des adversaires du jeune maire pour s’accaparer de la troisième plus grande commune de Dakar, les gladiateurs (???) de l’APR ont pitoyablement échoué. Sicap, mermoz, sacré-coeur décide d’être et de rester jazz(y). Les notes musicales que joue la famille Dias dans la commune semble bercer la crainte naturelle de ces zones bourgeoises que d’être administrées par des wadd (des ruraux).

TOUS PULVÉRISÉS PAR BARTHÉLEMY DIAS

Savez vous que la révélation politique (cauris d’or) de l’année, dixit Zahra Iyane Thiam, n’a rien « révélé » ? la commune de sicap, mermoz, sacré-coeur a un inconditionnel, son maire ! Il les a pulvérisés. Qu’en pense Macky ? Bof pas important ! Ces vaincus seront tous des députés. Eh wé, la vie est belle quand elle est marron !

De la Sicap où milite cette responsable apériste bien cotée auprès du président Macky Sall, la conseillère de son Excellence a mordu la poussière. Ironie, elle a été la révélation politique  de 2017 selon les organisateurs des « Cauris d’Or » .Zahra Iyane Thiam, pour ne pas la nommer par ailleurs ministre conseiller n’a pas survécu au  passage de Manko Taxawu Sénégal dans sa commune natale.

Manko Taxawu Sénégal a proprement corrigé benno bokk yakkar. Zator MBaye, Juliette Zingan, Penda MBow, Youssou NDour, Mariama SARR et elle entre autres ont tous perdu jusqu’à leur bureau de vote. Barth, – comme l’appelle affectueusement son staff, ses proches et sympathisants – reste indéboulonnable. Oui, pour faire comme L’OREAL, c’est parce que vous le valez bien… Monsieur le Maire.

BARTHÉLEMY TOYE DIAS, LOIN DE L’IMAGE VOULUE PAR SES ADVERSAIRES

Un tour dans la localité dans la voiture du maire est un spectacle devant chaque maison. Barthélemy ne sait pas se passer de ses parents : de fait,  sa mairie qui est plus proche de la maison familiale que de son domicile, est une vraie bénédiction que lui offre le Seigneur de vénérer ses parents tous les jours sans impacter sur ses obligations de premier magistrat de la Sicap, mermoz, sacré-coeur.

Monsieur le Maire, visiblement content de voir ses amis d’enfance tous les jours malgré son emploi du temps over-booké (surchargé) s’arrête à chaque pâté de maisons, entonne à chacun « ey gayi, diadieuf way ! (hé les gars, vraiment merci). Comme une chorégraphie, son chauffeur sait exactement comment rouler pour que ceux qui veulent serrer la main au maire ou lui passer un message puissent passe la main ou le visage par la vitre ouverte. Barthélemy n’est pas un maire qui se barricade, d’où son succès. Les tensions le plus vives qu’il ait pu traverser ou pas, le laissent persévérant et zen. Ses souffrances proviennent généralement de l’égoïsme et la cruauté que peuvent infliger l’être humain à son frère.

« …Lui, ils sait faire plaisir… » me rapporte un de ses voisins. D’un âge avancé, le fonctionnaire à la retraite insiste sur un trait de caractère du maire. Il dit en substance : « ce garçon est tellement poli… le voir me laisse toujours couler une larme car il était l’ami de mon fils disparu il y’a plusieurs années. Il nous a toujours assisté comme ce fils disparu l’aurait fait… » il continue  » Etre quelqu’un de bien ça s’apprend chez papa et maman tu sais, les Dias sont de bons voisins ! »

Les DIAS habitent depuis très longtemps à la sicap baobabs et on;t toujours eu l’estime des voisins. Cordiaux, un brin « toubabé » (vivant à l’occidental) avec fortes connotations wolof dans leur quotidien (langue, habitude culinaire et vestimentaire, fréquentations, événements…), cette famille vit exactement comme la plupart des « sicapois ». Intello, free (ici simple), et surtout de bonne famille (ce qui n’est pas négligeable chez nous, au djolof…). Oui les dias sont de vrais lébous métissés par alliance. Ceci expliquerait il leur nature spontanée ?

SON COMBAT : LIBÉRER ET RÉTABLIR LE MAIRE DE DAKAR KHALIFA SALL

Barthélemy souffre énormément du sort réservé à Khalifa SALL ; quand il évoque ce chapitre, il cache difficilement sa peine. Cependant, il ne pense pas une seconde baisser les bras devant la bataille de Dakar qui doit rester « khalifiste ».

Allez jouer ailleurs semble t’il dire à Zahra Iyane Thiam & co qui concourent à tancer l’opposition pour les faveurs du maître de l’avenue Roume ; ils devraient plutôt se préparer à encaisser l’ire de Macky Sall qui leur a intimés de se battre et gagner dans les localités où les hommes de Khalifa sont majoritaires. Apparemment rien de tout cela n’a été fait. Benno n’a pas fais basculer ni les sicap, ni dieuppeul derklé, ni la médina encore moins grand yoff et parcelles assainies. « on ne connaît pas ces gars là et on les ignore tout aussi bien… » me renseignent quelques jeunes de la sicap sacré-coeur et de grand yoff. « …Quelqu’un comme Youssou NDour a un seul « deal » avec nous : nous faire danser le mbalax… Ici c’est chez Khalifa Sall, nous ne laisserons personne nous narguer après l’avoir embastillé… »

Ca ne passe pas entre benno et les populations de la sicap dont le maire a vite comblé le vide étatique par une complicité bon enfant. Le charme en est que rien n’est siliconés, Barth est na-tu-rel-le-ment ainsi disent en chœur ses amis d’enfance : il est franc, optimiste, honnête, fiable et déteste plus que tout l’injustice… Comme pour couper court à l’entretien, ils scandent, toujours en chœur : « A LA ATIOU BARTH » (Vive Barth !).

La Rédaction

Information, news et actualité internationale en direct & en continu sur NetDakar. Actualité politique, info culture & sports au Sénégal et à l'international.

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.