• Non classé
  • 0

ANTA CISSE TEMOIGNE A SON RETOUR DE L’ ARABIE SAOUDITE

Maltraitée et humiliée : Anta Cissé revient sur son séjour infernal en Arabie saoudite

C’est un secret de polichinelle que de dire que l’affaire Mbayang Diop est l’arbre qui cache la forêt. En effet, une domestique sénégalaise a réussi à s’échapper de l’enfer saoudien.

Après juste trois mois de séjour, Anta Cissé est rentrée au pays, fatiguée, maltraitée et humiliée.

L’infortunée a été convoyée par un certain Souleymane Guèye. Echappée de justesse, elle se raconte dans les colonnes de l’Observateur. Ce qui l’a surtout marquée, c’est la différence entre ce pour quoi, elle a été envoyée et la réalité :

« Je devais juste m’occuper d’une vieille dame. (…) En réalité, je devais m’occuper d’une grande maison composée de quatre toilettes, six chambres, deux espaces familiaux et trois grands cours. »

En plus de cette grande concession, le travail n’a pas été de tout repos. Elle a préposée à toutes les tâches de la maison.

« Je me réveillais à sept heures du matin. C’est une famille très sale, je passais tout mon temps à laver la vaisselle. Nettoyer la cuisine pouvait me prendre deux heures. Après, c’était la corvée des toilettes. Je travaillais presque pendant 24 heures », raconte-elle, la mort dans l’âme.

Cette miraculée a connu toutes les formes de maltraitances, jusqu’à la tentative de viol :

« Les membres de la famille passaient leur temps à m’insulter. Le fils de 16 ans a voulu me violer. Venu dans ma chambre vers 4 heures du matin, il est ressorti en courant quand j’ai senti sa présence et sursauté. »

Pour se tirer d’affaire, il a fallu, selon le journal, l’intervention d’une de ses amis qui a appelé son patron pour lui proférer des menaces. Après être sauvée de l’enfer saoudien, cette rescapée dénonce ce qu’elle considère comme un véritable business.

« Les Saoudiens achètent les femmes sénégalaises et croient avoir tous les droits (sur elles). Des personnes se chargent de nous convoyer là-bas, après nous avoir vendues moyennant beaucoup d’argent », déclare-elle.

A l’en croire, aucune possibilité de s’échapper, n’existe dans ce pays. Retrouvées dans la rue sans permis de séjour, les domestiques sont automatiquement arrêtées en renvoyées chez leurs patrons. Elle ne termine pas sans lancer de message à ses sœurs, de ne plus se rendre dans ce pays.

La Rédaction

Information, news et actualité internationale en direct & en continu sur NetDakar. Actualité politique, info culture & sports au Sénégal et à l'international.

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.