• Non classé
  • 0

Affaire bictogo : Abdoul MBaye précise que le contrat de concession entre l’Etat du Sénégal et Bictogo a été signé sans son approbation

L’ancien premier ministre apporte des précisions sur l’affaire Adama Bictogo dans laquelle il est cité par ce dernier comme étant un acteur central dans les relations entre la société Snedaï et l’Etat du Sénégal. Le leader du tout nouveau parti, l’Alliance pour la citoyenneté et le travail (ACT) fait savoir que son rôle se limitait à  assurer le suivi d’une directive du chef de l’Etat.

Dans un communiqué adressé à la presse, le premier chef du gouvernement sous l’ère Macky Sall, indique qu’après la décision du Président Macky Sall d’instaurer le système des visas biométriques, il a convoqué une réunion interministérielle à  l’issue de laquelle la proposition d’un tarif de 625 francs CFA a été faite. « Ces propositions furent présentées à  l’Autorité, sans suite », révèle Abdoul Mbaye qui ajoute que le tarif finalement retenu sera de plus de 30 000 francs CFA.

M. Mbaye explique que lorsqu’on lui a présenté pour signature un document qui dispensait Bictogo du versement de la part de l’Etat pour chaque visa délivré (50%), il a réclamé les détails du contrat « au ministre initiateur ». Toutefois, poursuit-il, il ne recevra pas de réponse et sera limogé juste après. Toujours dans son communiqué, Abdoul Mbaye rappelle que le contrat de concession entre l’Etat du Sénégal et Bictogo a été signé « sans avoir reçu au préalable l’approbation du Premier ministre ».

La Rédaction

Information, news et actualité internationale en direct & en continu sur NetDakar. Actualité politique, info culture & sports au Sénégal et à l'international.

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.