LÉGISLATIVES : LE PS DANS LA TOURMENTE À DAKAR PLATEAU…ACCUSE TANOR DIENG

  • 1497464861986

Les investitures mettent le Ps dans la tourmente à Dakar-Plateau : Une rébellion s’en prend à Alioune Ndoye, lequel balance Tanor

C’est une lapalissade de dire que les investitures au sein de la majorité présidentielle pour les élections législatives du 30 juillet prochain ont provoqué un énorme charivari. Un exemple parmi des dizaines de contestations nées de cet exercice à haut risque mené par le Président Macky Sall, concerne le Parti socialiste (Ps) dans la Commune de Dakar-Plateau dont la cohésion a volé en éclats.

Depuis le début de ce mois de juin, le maire de Dakar-Plateau et patron de la 1ère Coordination Ps, marche sur des charbons ardents. Vu comme un des grands favoris devant composer l’équipe de sept titulaires pour disputer la mère des batailles : les Législatives dans le département de Dakar- certains le voyaient même tête de liste-, Alioune Ndoye a, selon des informations de Dakaractu, encaissé un vrai coup de massue à la publication des listes, les 09 et 10 juin derniers. Pire, il était même absent des listes départementale et nationale.

La pomme de discorde : Marie Pierre Paye

Une pilule amère que le quotidien Libération avait pourtant annoncée en révélant, plusieurs jours plutôt, les noms des quatre titulaires hommes de la liste de Dakar Amadou Bâ (Apr), Ministre de l’Economie, des Finances et du Plan, Abdoulaye Diouf Sarr (Apr), Ministre de la Gouvernance locale et Maire de Yoff, Jean Baptiste Diouf (Ps) et Santi Agne (Afp), respectivement Maires de Grand-Dakar et de Sicap-Liberté.
Et juste après la douche froide, les nerfs vont chauffer gravement dans la Commune lorsque nombre de responsables et militants ont su l’identité de la titulaire socialiste, Marie Pierre Paye, figurant aux côtés de deux congénères de l’Apr, les Députées Aïda Seck et Fatou Diouf. Un choix compris par la majorité des responsables de Section comme la goutte d’eau de trop.

La Présidente des Femmes éclate en sanglots

Confronté au risque de l’éclatement d’une rébellion dans son camp, Alioune Ndoye est obligé de convoquer, le dimanche, une réunion de crise à laquelle prennent part tous les responsables de base.
On peut citer Habib Mountaga Tall (Plateau), Assane Sène (Kayes Findiw), Omar Diallo (Niayes Thioker). Mais aussi et surtout Pape Mactar Niang (Rebeuss), Ablaye Aw (Plateau) et Anta Sarr, Présidente des Femmes Ps de la 1èreCoordination. Des hommes et une femme réputés être la garde rapprochée du Maire et responsable socialiste, mais qui, selon les informations de Dakaractu, ont exprimé lors de cette rencontre une réelle défiance à Alioune Ndoye.

Alioune Ndoye : «Ce n’est pas moi, c’est Tanor»

‎Dans leur collimateur, cible de toutes les attaques les unes plus virulentes que les autres : Marie Pierre Paye. Parce que ces responsables socialistes ne peuvent comprendre et admettre que la dame qui n’est pas responsable de base, ne présidant aucune Section, soit choisie au détriment de la Présidente des Femmes Ps de la 1èreCoordination. Si Pape Mactar Niang et Ablaye Aw se sont distingués par leur virulence, Anta Sarr a ému l’assistance. En prenant la parole, elle a éclaté en sanglots.
Unanimement, ils ont dit leur ferme volonté de ne pas accepter ce deuxième coup de canif après celui de 2014, lorsqu’après les élections locales, la même Marie Pierre Paye avait été faite Première Adjointe. Un choix dicté par le Secrétaire général du Ps, disait-on.

Pape Mactar Niang, Ablaye Aw, Anta Sarr virulents

Cette fois aussi, le nom de Ousmane Tanor Dieng était au cours de ces échanges très houleux. Et c’est Alioune Ndoye lui-même qui porte l’accusation : «Ce n’est pas moi. C’est le Secrétaire général qui est l’auteur de ce choix», a dit le Maire de Dakar-Plateau à ses vis-à-vis. Sans les convaincre tous. Pis, quasiment tous les orateurs l’ont accusé d’avoir à nouveau abusé de leur confiance en confortant une personne dont le seul mérite est d’être la belle-mère de son plus grand souteneur : l’influent homme d’affaires Mass Mbengue.

Pour mettre en épingle cette collusion qui plombe la cohésion du Ps dans Dakar-Plateau, certains orateurs ont étalé les faveurs (achat d’une voiture) faites par le Maire à Marie Pierre Paye indexée comme la cause des démissions de Élisabeth Diagne, Présidente des Jeunesses féminines, et de Awa Mbaye.
Un parfum de vote-sanction plane-t-il sur le Ps à Dakar-Plateau? Les plus pessimistes de nos interlocuteurs craignent pire, après le Ramadan.

Dakaractu

La Rédaction

Information, news et actualité internationale en direct & en continu sur NetDakar. Actualité politique, info culture & sports au Sénégal et à l'international.

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.